Chiaroscuro, l’expérience entre ombre et lumière

Dernière mise à jour : 22 déc. 2021

Depuis le 4 décembre et jusqu’au 31 décembre 2021, venez vivre l’expérience immersive et intimiste Chiaroscuro au 32 cours Xavier Arnozan à Bordeaux. L’installation présente les pièces de design sculptural de Margaux Leycuras et William Guillon, sublimées par les images photographiques de Benjamin Juhel.

© Benjamin Juhel

L’exposition Chiaroscuro est belle et bien une expérience à vivre. Près du Jardin Public, dans un superbe bâtiment typiquement bordelais aux murs de pierre claire et douce, les trois artistes nous proposent un moment suspendu, une bulle de détente et de sécurité au milieu de cette agitation urbaine.

Benjamin Juhel propose ici une série de photographies texturées qui propose un regard sur ce qui nous entoure. L’architecte-artiste Margaux Leycuras expose ses pièces de céramique minimalistes centrées sur l’équilibre entre la forme, les textures et le contraste des couleurs et matériaux. Elles viennent ici donner vie et chaleur à un espace sombre. Enfin, les créations de William Guillon viennent casser les formes douces de Margaux par l’expression d’une certaine radicalité élégante et innovante. Les trois artistes se retrouvent donc autour d’un jeu sur les textures, les sens et sensations, identifiable à l’œil dès le premier pas dans la pièce. Cet espace caravagesque permet de mettre en valeur et en relation le travail de ces trois artistes complémentaires. Afin d’en savoir plus, nous avons pu échanger avec Benjamin, le directeur artistique de cette exposition.

© Benjamin Juhel

Bonjour Benjamin. Merci d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Tout d’abord, comment vous êtes-vous tous les trois retrouvés sur ce projet ?


Nous connaissons nos travaux respectifs et nous travaillons et échangeons les uns avec les autres depuis quelques temps. Nos univers se rencontrent lorsque nous traitons de la lumière, du noir, de la matière, de l’acceptation et l’usage de l’imperfection.

Le projet de Maison Mouton Noir était de soulever ces traits présents dans les créations de chacun en proposant une mise en scène intimiste prolongeant dans l’espace les qualités plastiques de nos créations.

Si vous deviez choisir un adjectif pour décrire le travail de Margaux, quel serait-il ? Et concernant le travail de William ?


Le travail de Margaux est « sensoriel ». La relation à la matière, l’invitation au toucher, la manière dont la lumière investi l’espace. Sa vision d’architecte fait qu’elle propose un travail qui va au-delà de l’objet. Il y a une relation importante et subtile, une conscience, de la perception par le corps et dans l’espace de ses créations céramique.

Les créations de William invitent au « Sacré ». Le bronze a quelque chose de sacré, sa transformation, l’apparition de la forme, le feu. La révélation de la lumière sur les matériaux bronze, bois brulé... Des pièces organiques et cinématographiques.

© Benjamin Juhel

Quelle serait la phrase qui décrit le mieux l’expérience que vous souhaitez nous faire vivre à travers votre exposition ?


Cette exposition est une proposition de l’ordre de l’expérience sensorielle. Une invitation à percevoir depuis le noir, la révélation des formes, des matières, le dessin de la lumière.


En tant qu’artiste complet (direction artistique, vidéo, photographie) quelles sont vos premières inspirations ?


Je me nourris de tout ce que je vis et vois. De marcher dans les villes, voyager, échanger. De culture populaire autant que de culture supposée plus réservée. Tout est inspirant.






Informations pratiques


Exposition Chiaroscuro

Du 4 au 31 décembre 2021

Du mercredi au dimanche

De 16h à 20h

32 cours Xavier Arnozan à Bordeaux


Maison Mouton Noir