Le classement TOPAFF 2020

Dernière mise à jour : mars 5

On aura eu le temps d’espérer en 2020, mais tout ce qu’on aura vu de nos festivals préférés, ce sont leurs affiches. Heureusement pour nous, l’onde de choc Covid-19 qui a terrassé nos événements musicaux n’a pas atteint la créativité des graphistes en herbe. Et parce qu’on mérite quand même de régaler nos yeux, le classement TOPAFF des 100 plus belles affiches des festivals français musicaux est renouvelé !



Le défi


Avant tout, c’est un palmarès qui met en valeur les artistes de l’ombre, ceux qui n’ambiancent pas les scènes éphémères, mais qui animent notre envie d’y aller. Un catalogue qui offre un panorama des tendances artistiques de nos manifestations musicales nationales (DOM-TOM compris).

Malgré l’année catastrophique, on a décidé de continuer ce qu’on faisait depuis neuf ans déjà : promouvoir les artistes et leurs affiches, diffuser les images qui ont marqué notre rétine. On a donc pris en compte tous les visuels de festivals, même s’ils étaient annulés ou reportés. Le travail des auteurs ayant existé, il était important de le considérer et de le mettre en avant.

@Joggingvert _ Konbini


L’épisode pandémique s’est aussi fait ressentir au niveau de la création : sur les 1800 festivals recensés, 900 visuels ont été non classés, entre ceux qui n’ont pas de visuels et ceux qui ont recyclé celui de l’année passée. Ce sont donc les 900 autres qui sont passées sous les regards subjectifs d’une équipe de passionnés. Un travail colossal étalé sur 5 mois, certes non-officiel, mais qui n’est pas fait pas au hasard non plus. Les affiches sont comparées aux visuels des éditions précédentes des événements et avec les travaux passés des auteurs.

@Yoann Buffeteau - Les embellies @Pierre Vanni et Joanie Lemercier - Maintenant festival @Playground Paris - Hello Birds


L’artwork plus fort que tout


Ce qui est appréciable dans ce classement, c’est qu’il considère l’art sans prêter attention à la stratégie de communication. Ils déterminent l’ordre sur la base de ces 4 critères : l’originalité, l’idée et le sens, la performance graphique et l’impact visuel. De quoi dresser un top 100 intéressant et diversifié !


Les festivals rennais ont conquis la majeure partie du top 3. La première place est accordée à Yoann Buffeteau et son travail pour le festival de pop/folk Les Embellies. Suivi par la création de Pierre Vanni et Joanie Lemercier pour le Maintenant Festival , où plusieurs artistes de musiques électroniques étaient programmés en octobre dernier.


Notre territoire culturel #Bordeauxmaville n’est pas resté en rade. C’est l’univers de Yann Zuldel qui compose l’affiche de la troisième édition du Sidéral Bordeaux Psych Fest, qui nous représente à la 70ème place.


Et pour une bonne dose de nostalgie ou d’inspiration, savourez la suite du classement sur le site de Konbini.


Coralie Epin ⎮ 01.03.2021