Démence, un projet mené à bien par Elisée Defaut

Élisée DEFAUT est un passionné de musique. Depuis l'âge de six ans, il pratique de la clarinette et décide de se lancer un défi : “Démence” son premier EP de cinq sons qui a vu le jour ce dimanche 14 juin 2020. C'est avec plaisir que le bordelais nous parle de son parcours et de son premier album.


EP Démence © Zacharie Defaut

La Musique, une vocation


Elisée DEFAUT a commencé la clarinette à l'âge de 6 ans à l'école de musique de Gradignan. Quatre ans plus tard, il a intégré le conservatoire de Bordeaux et a obtenu ses UV de formation musicale et musique de chambre en 2017. Très vite, ce prodige s’est fait une place dans le milieu. Il a fait des stages, notamment LMFL en Angleterre, et il a été clarinette solo dans l’Orchestre National des Petites Mains Symphonique dans des lieux mythiques tels que l’Eglise de la Madeleine et le Cirque d’Hiver à Paris.

Elisée est également saxophoniste depuis l'âge de 12 ans dans l’ancien groupe pop/RnB Hanuman”, avec lequel il s’est enrichi culturellement et a dupé une technique nouvelle.

Pour son premier EPDémence”, le jeune homme a décidé d'exprimer ses émotions à travers la douceur et la puissance de la clarinette.


Un voyage vers la folie et les émotions


"Démence" un nom particulier pour un album. Un nom symbolisant la folie, la déchéance, où la clarinette est le porte parole du clarinettiste. C’est ce que reflète la jaquette de l’EP. L’instrument et l’homme ne font qu’un.

Tout de suite en mettant le premier morceau, on rentre dans le voyage et l’intimité de l’interprète. La première note de l’instrument à vent nous transcende le coeur et transmet des émotions diverses et variées. C’est le seul morceau où il n’y a que la clarinette qui crit et s’exprime. On sent même l’influence de David KRAKAUER, un clarinettiste plein de talents.

Ensuite le “Vide Plein”, à l'aspect plus oriental, nous raconte une autre histoire remplie d’émotions et de sensations nouvelles.

Tous les morceaux de l’album ont des couleurs différentes incluant le klezmer, le jazz, la musique Orientale et Arabe.

On finit l’EP avec “Démence”, qui est un savant mélange de folie, désespoir et combat.


Élisée © Zacharie Defaut

Elisée a entièrement composé et écrit les partitions pour ensuite les réarranger en studio avec Zacharie DEFAUT, son frère, producteur du label Hook Sound Records. À part la clarinette et le chalumeau tout a été produit par Zacharie.

Le jeune bordelais a proposé pour son premier album, quelque chose d’audacieux et de nouveau qui mérite d’être écouté et mis en avant. C’est une richesse et culture partagée en cinq son.

Merci à Elisée d’avoir osé de faire des sons 100% instrumental.


Facebook - Démence

Manon Vincent I 15.06.2020