Des vies chorégraphiées

Le 25 novembre 2022 se produira à la Manufacture CDCN à Bordeaux, une pièce chorégraphiée par Hamid Ben Mahi qui se situe à la frontière entre danse hip hop et théâtre afin de donner une voix, à travers ces six danseuses, à ce que peut être une vie de femmes dans notre société contemporaine.


© Benoite Fanton

En ce XXIème siècle, le sujet des femmes n’a jamais autant rempli l’actualité que ce soit dans le domaine de la musique, de la littérature, dans les arts plastiques ou la danse. Les femmes, les femmes, les femmes. Personne ne peut affirmer sans mentir qu’il n’en entend pas parler. Une véritable prise de conscience sur les questions de genre et sur le quotidien que peuvent subir les femmes dans les sociétés antérieures comme actuelles est omniprésente et caractérise notre monde contemporain. Néanmoins, ce n’est pas parce qu’elle est là, cette prise de conscience, cet éveil qu’il faut pour autant s’y reposer. Pour le chorégraphe Hamid Ben Mahi, il faut continuer de marteler jusqu’à changer le monde une bonne fois pour toute. Avec sa pièce ROYAUME, Hamid Ben Mahi et les six danseuses avec qui il travaille décident de s’interroger sur la vie des femmes dans les sociétés du monde entier, sur les diverses ou communes situations qu’elles traversent, sur les épreuves auxquelles elles doivent faire face.


« Elles prennent la parole, elles questionnent, elles dansent, elles vivent. Elles montrent leur liberté, parce qu’il est question de liberté, de ne pas forcément se justifier, mais d’être là, comme elles sont avec leurs questionnements, leurs angoisses, leurs peurs… » — Hamid Ben Mahi

En d’autres termes, à réfléchir au peu de douceurs dans ce monde de brutes. Dans le titre « ROYAUME » on entend « roi » et « homme ». Un titre provocateur qui amène à repenser par la danse le primat des hommes sur les femmes dans une société patriarcale où les hommes sont comme des rois. L’intériorisation que supposent les textes écrits est complétée par l’extériorisation qu’invite la danse afin d’approcher le plus expressément possible l’histoire des femmes. Si pour l’écrivain autrichien Rilke, la danse n’est autre que « l’essence étouffée d’un cri », pour ROYAUME c’est un « éclats de voix intimes et sincères ». Une danse qui écoute et qui s’écoute, rien que ça. Une parole en mouvement, une parole gestuelle qui ajoute une nouvelle couche au grand tableau de l’éveil des femmes. Une chorégraphie qui dit l’universel et qui nous amène à une réflexion autour des sujets majeurs de société qui nous concernent comme notre rapport au quotidien, au travail, à la famille, à la société. Hamid Ben Mahi fait de la danse une poétique qui est aussi historique, une danse du témoignage qui porte un devoir de mémoire.


« Depuis des années, les voix s’élèvent pour dénoncer les injustices dont les femmes sont victimes quotidiennement, mais les inégalités persistent et la brutalité de notre monde fragilise leur position. » —Hamid Ben Mahi

© Théâtre Le Parnasse

Site internetFacebookInstagram

 

Elise Colle-Luec ⎮ 14.11.2022