Focus sur Wonkey

Mis à jour : avr. 21

Derrière Wonkey se cachent trois amis : Hugo, Cameron et Quentin. Après de nombreuses premières parties dont celles de L’Or du Commun et leur premier EP « Vague » sorti il y a un an, les jeunes bordelais sortent un nouvel album pendant la crise sanitaire appelé « Quaran’tape ». Revenons ensembles sur leur parcours et futurs projets.

© Intza Bagur

Origine du nom Wonkey.


Hugo (clavier - voix), Cameron (guitare - voix) et Quentin (drums pad) sont trois amis qui se connaissent depuis le lycée. Passionnés de musique ils ont créé Wonkey en début 2018 dont le nom signifie plusieurs choses. En général, Wonky qui veut dire « bancal » vient de l’artiste J Dilla connu pour ses raps humanisés avec ses aspérités et ses petits défauts au niveau des batteries et des rythmiques. Ainsi à travers ce nom de scène, les garçons expriment un rap innovant et original .


Processus de composition.


« La création d’une composition est un travail d’équipe » m’explique Hugo. Chacun vient avec une idée de base (un texte, une mélodie, un refrain…) Tout le monde a un rôle spécifique. Hugo écrit les textes en français, Cameron les textes en anglais et Quentin donne des idées pour les refrains et les backs. Ensuite sur la base, quelqu’un vient rajouter des lignes mélodiques, un autre rajoute un texte jusqu’à avoir un son qui plaît à tous. Ce processus de composition se résume donc en un mot: bedroom. C’est un petit clin d’oeil à la musique indépendante. Ils font tout à trois et expriment à travers les sons du hip hop électro avec des influences jazz. C’est un mélange de plusieurs musiques assez dansantes avec du rap par dessus.

© Wonkey

Naissance du premier EP « Vague ».


« Vague » est un EP de sept titre sorti y a un an sur les plateformes Deezer, Bandcamp et Soundcloud. C’est un album qui illustre le style Bedroom et indépendant. La force de Wonkey est de tout faire par eux-mêmes. Chaque son a été enregistré et mixé par Hugo, Cameron et Quentin. Dans cet EP on peut entendre une interprétation des chansons qui allient anglais et français. Les références se multiplient que ce soient dans les textes forts qui parlent de choses difficiles (mal du pays, harcèlement, fin de relation…) que dans les sonorités jazz et funk en passant par l’électro et les musiques latines. Une certaine liberté se ressent dans ce groupe qui écoute ses envies et non les normes.Toutes ces musiques sont accompagnées d’un clip aux couleurs vives qui apportent un univers bien à eux.


Les projets futurs.


Le jour ou le groupe a appris le confinement dû à la crise sanitaire, ils se sont questionnés sur la suite des événements concernant Wonkey. En parlant tous les trois, ils ont eu l’idée de produire des beats et de les utiliser pour en faire des sons. Séparément, ils ont utilisé des instrumentaux pour les diffuser sur les plateformes et sur les réseaux. Chaque son est réuni dans un album appelé Quaran’tape. Le but de cet EP est de partager un instrumental que les gens peuvent utiliser de plusieurs façons. Ils peuvent faire du freestyle, jouer et danser dessus ou tout simplement l’écouter. « C’est drôle et une bonne façon d’occuper son temps libre » confirme Hugo.

© Wonkey

Après le confinement, si tout se passe bien, vous allez pouvoir voir Wonkey participer au Tremplin Climax Festival et voir la sortie d’un nouvel album pour la fin de l’année. Pour plus d’informations en tant et en heure, vous pouvez suivre le groupe sur les réseaux sociaux et écouter l’EP Vague et l’album Quaran’tape sur les plateformes. Il y a également un projet qui a été sortie le dimanche 12 avril avec l’association Bout à Bout intitulé “Rose & Extase”.


Facebook I Instagram I Youtube.


Manon VINCENT I 18.04.2020