Folamour, l’album The Journey aux couleurs de ses émotions

Un éclectisme à son apogée, un style évoluant avec et contre son temps, et une quantité exponentielle de profils et de styles pour ses projets; nous parlons bien de Folamour, le jeune prodige de la house et le DJ booké dans le monde entier, annonçant courant juin la sortie de son nouvel album: The Journey.

Folamour cover album koria feather webzine
© Koria

L'album : The Journey

The Journey dépeint les aléas de la vie, et aussi romantique que cela puisse paraître, la vie est bel et bien un voyage, et c’est ce que Folamour a décidé de nous faire ressentir avec ce nouvel album. De quoi nous mettre l’eau à la bouche, l’artiste nous a déjà révélé 3 sons tout droit sortie de l’album, Just Want Happiness, The Journey et dernièrement Lost In Space. C’est alors une promesse de voyage nombreux en virages que nous fait l’homonyme du Dr Strangelove de Kubrick, voulant dresser le tableau de ce que lui ont procuré ces 2 dernières années en tant que DJ surbooké et passionné, amoureux de la scène mais également de sa solitude. L’album prendra alors les traits d’un tableau abstrait, un tableau sonore qui ne se laissera pas scinder par les frontières musicales, mais qui au contraire, ira là où le voyage le mènera, entre joie et tristesse, colère et amour, aéroport et scène, musique et silence.


Son processus de création

Pour cela, Folamour a chamboulé ses procédés de création , laissant parler ses émotions et donnant tous les droits à ses souvenirs.


“J'avais déjà cette idée d'allégoriser cette vie par la solitude d'un cosmonaute, seul, dans son vaisseau, en quête d'un monde meilleur sûrement, qui, regardant par le hublot y verrait quelque chose de vivant”

De cette allégorie de l’astronaute, nous voilà embarquer dans son vaisseau, à l’écoute du tout dernier morceau; Lost in Space avec la participation de SG Lewis. Tous deux nous emmènent alors sur les sentiers de la “vie d'artiste”, ponctués par leurs passés semblables, entre “avion et salle de concerts”. La fusion de ces deux énergies finit alors par nourrir une création au croisement de leurs deux univers, dans leur plus belle puissance et leurs plus belles couleurs.


En résumé :

L’album nous fait déjà la promesse d’une envie assouvie, cette envie que nous ressentons tous et qui nous murmure à l’oreille tous les jours “simplement besoin de bonheur”. Nous vous invitons d’hors et déjà à aller écouter les premières sorties de l’album, pour vous lancer sur le voyage houleux à travers l’univers de Folamour et ses partenaires de création, qui sauront vous partager impunément comment émotion deviendra musique.


Infos Pratiques :

Instagram | YouTube | Linktree

Lison Thibaud | 27/05/2021

0 commentaire