Harmoniquement surprenant : DWEAMZ un groupe à suivre

Mis à jour : mai 11

Le 1er mai 2020, il n’y aura pas de défilé ni de muguet, pas non plus de concert ni de tournée pour DWEAMZ, talentueux groupe d’indie RNB mais Come two un nouvel EP qui ne manquera pas de se faire remarquer


© Laure Ledoux

Originaire de Montreuil, le quintet s'est formé en 2017, La plupart d'entre eux officiaient pour un même label. Leurs influences musicales sont aussi variées qu'étrangement accordées, à l'image de leur son. Soul, house, garage, chacun des musiciens expose un parcours différent. Petite présentation du groupe !  


Anne, à la guitare, retourne vers le futur : "J'ai pas mal joué dans le milieu 60's ces dernières années et j'étais très axée blues et jazz ça m'influence pas mal, j'apprend à aller chercher des nouveautés avec DWEAMZ. "


"Moi mon background musical c'est vraiment le punk et le hard core, au départ je faisais de la batterie, j'ai joué dans beaucoup de groupe de hard core étant plus jeune" nous raconte Arnaud bassiste et claviériste, un parcours qui présente des similitudes avec Antoine, le batteur.


Charlène la chanteuse de DWEAMZ, vient du gospel et ça s'entend dans la profondeur de sa voix, tandis que Philippe, au clavier, a évolué entre classique et pop.  



Ainsi la chaleur de la soul s'allie à des ondes de synthé psychédéliques pour un résultat planant, aux allures presque spatiales. Ce deuxième EP se démarque de ses prédécesseurs par sa qualité sonore : "C'est le premier qui n'a pas été mixé par nous mais par Florent Beaucousin" m'informe Philippe (synthé). Trois qualificatifs se font entendre quand on demande aux membres de décrire Big boy : Singulier, inattendu et harmoniquement surprenant.


Un titre retient notre attention : Fwance amusement park. Un morceau aussi entraînant qu'engagé

" Le premier mai, il y a deux ans Alexandre Benalla s'était déguisé en policier lors d'une manifestation. C'est de là qu'est venue cette idée de parallèle entre manifestation, répression et spectacle." explique Philippe, au clavier. Ainsi le défilé du 1er mai prend des allures de fête foraine tandis que les chaînes d’informations deviennent des chaînes de divertissement : Les canons à eau des camions anti-émeutes y sont des toboggans aquatiques, les tirs de flash ball se transforment en stand de “chamboule-tout”, et on envoie des grenades lacrymogènes pour les besoins du spectacle. 

C’est un univers multiple et coloré qui s’offre à vos oreilles, pour une exploration toujours plus smooth



Pour finir on te propose même un petit guide d'écoute :

Pour avoir la pêche rien de mieux que le titre Big Boy.

Pour danser (en gardant un oeil critique sur la société) le titre Fwance Amuzement Park.

Pour stalker son crush en musique le morceau Feeling you near.


Facebook - Instagram - Youtube - Soundcloud

Maeva Gourbeyre I 06/05/2020