IGOUH : le rap sacré

Mis à jour : juil. 13

Rappeur Lyonnais établi à Bordeaux depuis 2016, IGOUH a sorti son premier EP solo "Le Guide sacré" en début d’année 2020. Un projet assez varié pour un artiste qui n’a pas vraiment envie de se limiter. Parcours, confinement Marvin Gaye … il s’est livré à Feather.


Igouh © Loan Lamoureux

Salut Igouh, en janvier dernier tu sortais la mixtape Le Guide Sacré, c’est quoi le bilan 6 mois après ?

Pour l’instant je cherche sur quel mur je vais accrocher mon disque d’or. Non sérieusement le bilan est positif j’ai eu des supers retours sur le projet. Je ne m’attendais pas forcément à ça et ça me donne un maximum de force pour la suite. Par contre grosse frustration à cause du Corona qui est venu saccager nos plans concerts. J’ai toujours pas pu défendre mon projet sur scène et ça pour moi c’est un peu dur parce que je fais vraiment du rap pour pouvoir tout donner en live. C’est là que je suis vraiment à ma place et que je peux dégainer mes meilleurs mouvements de bassin façon Marvin Gaye.


Tu as commencé le rap en 2014, pour finalement sortir ce premier projet en janvier dernier, il s’est passé quoi entre temps ?

J’ai puisais ma lame dans l’ombre pour arriver vif au bon moment. J’ai fait parti d’un collectif qui s’appelait La Grande Section avec plein de bon kickers aux univers complètement différents à l’intérieur. C’était une super école et je vous conseille d’aller écouter des gars comme Hakim, Jacky P, Les Saints Sereins, et aussi un groupe qui s’appelle INDICE 50 qui mélange House Funk et Rap.

Sinon en solo, j’avais balancé une première mixtape en 2016 qui s’appelait Antipasti qui compilait quelques morceaux et freestyles. Bon, déjà, j’ai toujours voué un culte pour la bouffe italienne et surtout je savais très bien que c’était juste un amuse bouche pour les potes qui me suivaient à l’époque, mais j’allais arriver avec un plat plus consistant par la suite.

En fait, je considère Le Guide Sacré comme mon premier vrai projet. C’est maintenant que je rentre sur le terrain. Et je suis en forme.


Et alors, c’est quoi Le Guide Sacré ?

Un projet de 7 titres que j’ai bossé avec Merlin, l’ingénieur son du collectif bordelais Majin Killaz, qui est un génie en devenir. On a fait notre petit chocolat pendant plusieurs mois. C’est produit par Huachito, RAVL et Adrien Namura. Ce sont que des producteurs que je connais et dont j’apprécie énormément le travail. En terme de rap c’est assez varié, c’est encore assez difficile de me limiter en terme de couleur musicale même si je commence à savoir plus précisément dans quelle direction je veux aller. Le mieux c’est d’aller écouter et de laisser parler la musique.




Est-ce que tu peux nous parler un peu du concept de la guidance ?

Comme je n’ai pas encore les Lamborghinis pour faire de la promo, j’ai décidé de proposer autre chose. La guidance est un mode de vie développé en 7 parties différentes. Les guidances aident celui qui les écoute à devenir un meilleur être humain. Un être humain libre qui batifole dans le respect de soi et des autres mais qui sait aussi se faire respecter quand il y a embrouille à la station service ou à la caisse du supermarché. Les guidances enseignent la dignité et l’amour des choses simples. J’envisage de tout compiler dans un livre sacré mais pour l’instant c’est disponible sur ma page instagram.



Pour terminer, c’est quoi la suite ?

Avec l’équipe on prépare plusieurs choses pour la rentrée 2020, comme par exemple une série de Freestyle « XR.U » produite par l’Allemand Lucky Charmz, le boss du label de house Lehult, basé à Hambourg.  "XR", c’est comme ça qu’on appelle la Croix-Rousse entre nous. C’est dans les rues de ce quartier de Lyon, partagé entre le premier et le quatrième arrondissement, que j’ai grandi. Ce nouveau projet est motivé par cette idée : revenir à la base. Une production léchée au service d’un texte soyeux. L’essence même du rap.

Et sinon des concerts, plein de concerts partout dans le monde !!!!

Il me tarde de remonter sur scène et de donner du love au public.



Instagram - Facebook - Youtube - Soundcloud - Spotify - Deezer

Manon Vincent I 01.07.2020