After interview avec Beon Deep

Il est loin le temps d'aller en club voir notre scène locale, notre culture bordelaise avec nos petits potes, ces moments qui rythmaient notre quotidien si accessible. En attendant, fin confinement on a décidé d'aller voir Beon Deep, non pas pour qu'ils mixent, mais qu'ils nous parlent, de leur émergence en interview, de leur EP avec la sortie officielle le 26 Juin. La suite de la vidéo a été retranscrite pour que vous puissiez tout savoir tranquillement depuis votre canapé.

Crédit : Marjorie Hirtz Photographie

Beon Deep, pourquoi ce nom que voulait t’il exprimer ?

Beon Deep c’est « être dans la profondeur ». De plus, on trouvait plus joli le fait de l'attacher. C'est un mot en deux parties qui se réfère plus à un prénom et nom tout en évoquant notre univers musical.

La sortie de votre EP est le 26 Juin, c’est donc votre premier projet que vous avez créé durant le confinement, comment l’avez-vous abordé ?

Comment avez-vous voulu le travailler ?

On a abordé cet EP comme le début d’une aventure, on en était au stade où on cherchait comment mélanger et retranscrire aux mieux nos différents univers.


Combien de temps avez-vous mis pour créer cet EP ?

Honnêtement on a beaucoup produit pendant le confinement, ce qui nous a permis de créer 10 tracks dont cet Ep "Kalimba". On finit généralement les musiques une fois qu'on les a laissées de côté pendant une petite semaine pour revenir avec un avis objectif et fignoler les détails.


Pour la sortie de ce projet avec qui avez-vous travaillé ?

Depuis peu nous avons signé avec l’agence de management TREASURE qui nous aide à gérer notre future carrière, notre image et toute la partie promotionnelle. Un grand coup de pouce, et d'ailleurs encore merci à eux.


Vous souhaiteriez jouer cet EP sur Bordeaux ?

Oui !!! Bien sur quand toute l’économie de l’événementiel aura repris un rythme à peu près normal nous espérons pouvoir jouer le plus possible sur Bordeaux.


Vous nous préparez quoi pour la suite ?

De la musique , de la musique et encore de la musique. On travaille très dur sur la production de nos prochaines sorties cette année et sur la création d’un live machine.


Un p’tit mot pour la fin ?

« It is an invite to our travel ». Un grand Merci à Feather pour votre confiance et votre énergie.


Où les trouver ?

Facebook | Instagram | SoundCloud

Antoine Sorel | Océane Thomarat | 17/06/2020