Isaac Delusion, une interview solaire pour un concert intimiste

Mis à jour : janv 24

Isaac Delusion, depuis 2011 a bercé cette décennie sur ses notes lofi et pop tout en douceur, ils ont su nous faire voyager à travers l'espace temps et évoluer jusqu'à faire des tournées européennes tout en gardant une image singulière de la musique. Feather s'intéresse à ce groupe depuis 2014. Nous avons pu échanger avec eux de leur nouvel album et de mots doux au sujet du concert bordelais à la Rock School qui est SOLD OUT !

© Rene habermacher

Il est 20h, lorsque le téléphone sonne, on n'est pas Isabella, mais le groupe Isaac Delusion nous a tout de même accordé de leur temps pour une interview en douceur.

Jules et Loïc au combiné, nous avons fait une retrospective de cette décennie et de cette tournée naissante, on vous laisse découvrir cette interview...


Interview d'Isaac Delusion :


Alors votre 1er album Isaac Delusion est sorti il y a 6ans maintenant, en 2014, décrit par vous-même comme Instinctif, le 2ème album Rust and Gold il y a 3ans, comme une sortie de votre zone de confort, ce 3ème album Uplifters, comment le présenteriez-vous ?


Alors notre 3ème album est un retour aux sources, on s'est recentré sur ce qu'on aimé avec des notes pop qui nous est propre, on a voulu faire cet album pour nous, pour partager ce qu'on aimait, pour s'amuser, pour rendre un album SOLAIRE.

© Rene habermacher

Du 1er album, il y a 6ans à aujourd'hui, comment vous êtes vous vu évoluer depuis cette période? Les accords entre vous et le style qui émanent de vos chansons sont toujours au rendez-vous ?


On a réussi sans concession, on a toujours été maître de nous même sur les choix artistiques, même si c'était dur à certains moments on a su garder notre identité malgré les difficultés rencontrées.


Entre nous il y a une osmose, quelque chose de magique faisant en sorte d'être toujours en accord les uns avec les autres, on se connait depuis longtemps ce qui nous aide énormément aussi dans nos choix puisque nous avons les mêmes envies sur les chansons.


Des notes lo-fi, de la douceur, une pop 2.0, des clips totalement décalés l'image que vous avez créée est assez unique, où trouvez-vous vos inspirations ? Qui retrouve t-on dans vos playlist ?


Alors du côté de nos inspirations, on est vraiment ouvert à tout, c'est un gros mélange on est jamais fermé, on écoute les sons des uns et des autres pour amener à une réflexion, c'est vraiment génial !


Au niveau de l'image et de nos clips, on est extrêmement investi, influencé par le cinéma car nous regardons beaucoup de films, on en parle beaucoup, c'est une passion. On a beaucoup de propositions de projets et on essaie au maximum de le suivre jusqu'au bout lorsqu'un nous plait, c'est des projets coups de coeur, Loïc fait de la peinture également donc nous avons beaucoup d'influences qui nous amènent à ce qu'on produit.



2ans après votre dernier album, vous sortez un album en Novembre dernier, qu'avait vous voulu améliorer sur Uplifters ?


On voulait surtout se dédouaner du côté expérimental du 2ème album qu'on a pu faire, on souhaitait quelque chose à notre image. Les mots d'ordre étaient :

● Simple

● Rapidement

● Amusement

● Lumineux

● Se recentrer sur nous et ce qu'on voulait montrer de nous, pour un album Solaire.


Berlin, Londres, la Belgique, une tournée européenne s'annonce pour 2020 / 2021, comment vit-on une nouvelle décennie avec une tournée européenne de plus d'un an ? C'est tout de même assez beau !


En un mot, on a HÂTE, c'est le meilleur début qu'on pouvait espérer pour cette décennie, on est confiant, ravi, heureux.. On a déjà expérimenté les tournées mais pas sous cette forme, alors on connait sans connaître. C'est vraiment super comme expérience, on attend que ça !!


© Rene habermacher


Alors chez Feather, on est des fanatiques du Société Ricard Live Musique, Dampa, Salut c'est cool, The Da Freak, Hyphen Hyphen... et vous, vous avez pu passer 2 fois chez eux, une fois en 2015 et une fois en 2018, vous aviez dit que l'expérience du live était bénéfique, en quoi la scène du SRLM vous a t'elle enrichi ?


Grâce à 2018, on a pu faire une tournée de 10 dates avec d'autres groupes, nous étions tous ensemble et c'était enrichissant, on a pu apprendre à les découvrir sur un long moment c'était instructif, on a pu partager sur la durée et échanger, se connaître, créer quelque chose, le SRLM a permis de vivre cette expérience et on en était content !


" c'est comme un retour à la maison. On se sent chez nous ici. "

Vos petits mots d'amour pour une fin tout en douceur, au sujet du concert en plein Bordeaux le 23 Janvier à la Rock School Barbey ? Faut savoir que vous êtes SOLD OUT depuis plus d'un mois.


On adore vraiment le public bordelais et la scène de la Rock School, chaleureux et convivial, on est tout le temps super bien accueilli ici, c'est comme un retour à la maison. On se sent chez nous à Bordeaux, on a vraiment hâte.






On remercie Loïc et Jules pour le temps accordé, le concert qui s'annonce magique et tout cet amour et altruisme qu'ils nous ont partagé, pour les personnes n'ayant pas leur place pour le concert, on vous invite à écouter l'album. 2020, c'est l'année d'Isaac Delusion, perdu dans un espace-temps qui leur est propre, on leur souhaite toute la réussite qu'ils méritent. Les prochaines dates ICI.



Facebook | Instagram

Océane Thomarat | 21/01/2020