Jeudi 14 mars à la Rock School Barbey, (re)découvrez le beatbox !


Enfants, adolescents, pendant que certains allaient jouer dehors, dans l’herbe, au ballon... d’autres s’enfermaient dans leur salle de bain, dans leur chambre, et restaient plantés devant leur miroir, à s'entraîner sans relâche, le rythme au bout des lèvres…



Il est évidemment question du human beatbox !

Considérée comme une discipline fondatrice du hip-hop aux côtés du deejaying, du rap, de la danse et du graffiti, beatboxer consiste à reproduire une musique avec l’appareil phonatoire, à condenser plusieurs techniques vocales pour créer une nouvelle manière de faire de la musique. Véritable invention musicale, c’est aujourd’hui une discipline à part entière.

Né dans le Bronx, dans les années 1970, il a été popularisé en France notamment par le groupe de rap marseillais IAM, accompagné tout le long de la tournée de L’Ecole du micro d’argent, par un beatboxeur américain, Rahzel.

Le beatbox revient sur le devant de la scène Européenne depuis les années 2000 et excelle désormais en France, où il forme de vraies communautés, soudées, mais ouvertes. En effet, on peut retrouver le beatbox en solo, en battle, mais aussi mêlé au chant, à la danse, à un instrument.


Et en France quand on parle beatbox, on pense forcément au groupe Berywam.

Scratch, percussions, batterie, piano et même cuivres… tous ces sons sortent de leurs bouches.

L’histoire de ce quatuor a commencé en 2011, par un duo composé de WaWad et Beatness : Fabulous Wadness. En 2015, se joint à eux Rythmind et MB14 pour constituer une équipe et participer au Championnat de France de beatbox par équipe. Ils finissent vice-champions avant d’atteindre la première place l’année suivante.

Leur premier EP sort ensuite en Juin 2017 et les propulse à l’affiche de nombreux festivals et salles de concerts, notamment en assurant la première partie de leurs amis Big Flo & Oli dans tous les zéniths de France.

En mai 2018, c’est une tournée au VIet-Nam qu’ils entament.

Enfin, le 5 août dernier, ce n’est non pas le championnat de France qu’ils gagnent mais bien celui du monde.

Entre temps, MB14 quitte le groupe pour se consacrer à ses projets personnels, et c’est Beasty, rappeur Bordelais, champion de France de beatbox 2010 catégorie solo, qui rejoint alors le groupe.



Les 4 musiciens ont un talent commun, mais on peut quand même observer chez Wawad une technique vocale particulièrement bien maitrisée. Chez Beatness, ce sont les basses qui l’emportent. La rythmique est millimétrée par Rythmind, tandis que la fraîcheur du rap nous est apporté par Beasty.

Il faut dire que ce qui les démarque, en plus de leur polyvalence, est leur capacité de variation des styles musicaux : en passant par le hip-hop, le reggae, la pop, la salsa, l’électro et même le lyrique, ils touchent un public très éclectique.

Dans leur dernier morceau « Bum Bum Tam Tam », ils mélangent par exemple 5 styles différents en une seule musique.


Au final, Berywam, c’est surtout 4 potes réunis autour d’une même passion, prêts à tout donner sur scène et qui n’attendent plus que vous pour enflammer la Rock School Barbey !


Facebook I Youtube I Instagram


Julie Vertut I 06/03/19

© Photo Instagram/Facebook Berywam

32 vues