• Aurore Grondin

La nuit de l’ICART - NIGHT MESS #2

Après une première édition mémorable, la Night Mess de l'ICART, première école de management culturel en Europe, fait son grand retour le 14 juin à l’espace Saint-Rémi pour nous en mettre plein les yeux et les oreilles.



Organisé par les étudiants de deuxième année de l'ICART Bordeaux, la Nuit de l’ICART est un rendez-vous inévitable pour les amateurs d’arts et de culture underground. Après avoir fait trembler les murs de leur école lors d’une première édition, les icartiens envahiront l’Espace Saint Rémi le temps d’une soirée où expositions, musique et arts numériques s’entremêleront pour donner vie à cet espace culturel emblématique de Bordeaux.


Au programme, une soirée sous l’oeil du roi du pop-art Andy Warhol et de sa célèbre Factory, un havre d’éclectisme en plein New-York. Les étudiants de l’ICART Bordeaux nous promettent ainsi une soirée riche et déjantée où chacun pourra libérer la « superstar » qui se cache en lui. Alors si tu es bouillant comme la lave et avide de découvertes artistiques, toi aussi viens soutenir cette école de passionnés qui s’engagent pour rendre nos vies beaucoup plus colorées.


Car l'ICART, bien plus qu’une référence dans le monde des arts et de la culture, est une école qui a vu naître des maîtres en l’art d’agiter l’écosystème musical et culturel bordelais tels que l'Orangeade. Depuis plus de 50 ans, elle forme les futurs acteurs et créateurs de notre vie culturelle et nous sommes très fiers de pouvoir les soutenir en étant partenaire de l’événement.


On espère vous retrouver nombreux à l’espace Saint-Rémi le 14 juin prochain pour découvrir une dizaine d’artistes et collectifs. En plus la Nuit de l’ICART Bordeaux c’est gratuit (si tu maîtrises le Shi-Fu-Mi), alors profitez-en ! Nous on a très hâte d’y être en tout cas.


Pour plus d’informations sur la Night Mess #2 et découvrir la programmation, c’est par ici. Et si tu n'es pas encore convaincu, on te laisse découvrir l'aftermovie de la première édition :



Event - Site internet

Aurore Grondin I 30/05/2018

101 vues