Laure Germain, artiste-peintre

Mis à jour : 6 mars 2018

Rencontre avec Laure, artiste-peintre qui a récemment exposé ses oeuvres, riches en couleurs, aux Chartrons. Les tableaux de Laure abritent régulièrement des personnages tourmentés, figés dans des postures étrangement sinueuses, reflets d'une certaine mélancolie. 



Feather : Bonjour Laure, pour commencer, peux-tu te présenter ? Depuis quand peins-tu et quel a été le déclic ?

Laure : Originaire d’Arcachon, je suis installée depuis 2011 à Bordeaux. Je m’intéresse à toutes les petites choses dont la vie est constituée, les petits plaisirs simples tels que se balader, écouter la musique, danser, voyager, passer du temps en famille ou entre amis… J’adore rencontrer de nouvelles personnes mais paradoxalement j’ai aussi un grand besoin de solitude (petit pêché mignon : longer la plage en roller au coucher du soleil accompagnée de musique). J’ai toujours aimé créer que ce soit par l’écriture, le dessin, la photographie, et tout cela a été décuplé au lycée où j’ai multiplié les expériences créatives grâce à un très bon professeur et au contexte qui s’y prêtait (île d’Oléron).

Le vrai déclic peinture s’est fait lorsque je suis arrivée à Bordeaux et que j’ai pu

« m’isoler » dans mon appartement pour créer. La multiplication des toiles me permet

petit à petit de trouver mon style et de pousser plus loin mon expression.

Je suis sous le nom de «  l.or_art » sur instagram.


Qu'est ce que te procure la peinture en tant que spectatrice, et en tant que

peintre ?

Laure : Dans les deux cas, tout se base sur l’émotion. En tant que spectatrice se rajoute un sentiment d’admiration et de curiosité. En tant que peintre c’est avant tout un besoin mais aussi un moyen d’expression, un sentiment de liberté, de libération. Cela me permet de me sentir mieux, d’exprimer et extérioriser les émotions débordantes qui me rongent parfois. Et après réalisation, c'est un sentiment de plénitude.


Est-ce que tu as des influences particulières ? Au niveau des peintres célèbres ou non, ou d'autres formes d'art ?

Laure : En peinture ce serait Basquiat, Magritte, Dali, Barnard Buffet, Arnaud Florentin, Rothko (abstrait sublimes couleurs), artistes instagram (Eric_lacombe ronniecay, g_raftopoulos..). En photo : Coplans, Duane Michals, JR.

J’aime ce qui peut être tordu, mélancolique, surréaliste, engagé… ce qui peut déranger,

faire vibrer. Je suis toujours accompagnée par la musique lorsque je peins, elle est la plupart du temps avec un fond triste/émouvant : Bon iver, Cocorosie, Alela Diane, The Lumineers, Asaf Avidan, Benjamin Clementine, Broken Back, Milky Chance, Beirut…

J’aime aussi beaucoup le piano : Ludovico Einaudi, Yann Tiersen (comptine d’un autre

été, ma chanson phare), Erik Satie.


Quel matériel (et matériaux) tu utilises ?

Laure : J’utilise principalement de la peinture acrylique, parfois accompagnée de collage

(journal, publicités, partitions de musique, papier de soie…). J’aime aussi utiliser l'encre, aquarelle et feutres fins dans des carnets.


Je te laisse le mot de la fin.

Laure : Je finirai par une citation de Marie d’Agoult : « Sachons mettre l'art dans la vie, et la vie dans l'art. »


Facebook : http://bit.ly/LaureGermain




Sylvain Gourdon I 26/02/18

Photos : peintures de Laure