“Le Castor”, un barrage à la désinformation

Dernière mise à jour : nov. 17

Poésie et articles engagés, déconstruction du patriarcat, artivisme, voilà les thèmes phares du Castor, un web magazine féministe et LGBTQIAP+ fondé en 2014 par Amélie Boutet (aka Pam Méliee Sioux), la chanteuse du groupe queer-punk Versinthë99.

© Rita Renoir

L'idée était de créer un média culturel et participatif dont la résonance artistique serait de concert avec les messages de son groupe qu'Amélie défend avec "amour et rage". Il lutte pour l’égalité femmes/hommes et contre toutes les formes de discrimination, est un barrage à la désinformation et aussi un outil pour une véritable représentation féministe et queer à travers des sujets d'actualité, littérature, sociologie, musique, interviews, photographies et performances.


A l'origine, Le Castor était un webzine et c'est en 2019 qu’il a pris sa nouvelle forme papier : on peut dire qu'on est dans un format transgenre, où plein d'âmes convergent vers un même but à travers des articles, poèmes, minutieusement travaillés et rédigés, teintés de multiples créations visuelles (dessins, collages, photos...). Artistiquement, le média est aussi très inspiré par le mouvement punk ainsi que la contre-culture dans son ensemble.


Le nom du média est avant tout un femmage à la célèbre autrice féministe Simone de Beauvoir dont le surnom donné par un de ses amis était "Castor" (Beaver en anglais étant proche de Beauvoir). De plus, la structure sociale de ces animaux constructeurs de barrages étant matriarcale, le média a donc trouvé naturellement son matronyme.


Force est de constater qu'encore aujourd'hui l'espace médiatique et musical est trop peu féministe et queer, le Castor s'est donc donné pour mission de mettre en avant de façon pédagogique la lutte pour la visibilité et la reconnaissance des femmes, des LGBTQIAP+ et de toutes les personnes concernées par les oppressions patriarcales sous toutes leur formes. De part cette absence dans la culture en générale, le Castor est là aussi pour encourager le déploiement de la pensée artistique, les luttes et les savoirs de toutes les femmes, personnes LGBTQIAP+ et non-binaires en organisant aussi des expos et des concerts.


© Loustoñ




La spécificité du média n'est pas un barrage à la découverte bien au contraire ; il s'agit bien d'un outil à la fois militant et pédagogique dont la destination se veut être à "large spectre". Il est destiné à un public de lecteur·ices féministes et LGBTQIAP+ déjà relativement concerné et avisé, mais a aussi la volonté de s'étendre à un public plus large afin de faire découvrir les combats et le travail menés par tout un panel d'artistes.





Actuellement le Castor fête son septième anniversaire, et la sortie de son n°3 papier est annoncée pour le 1er décembre 2021 (possibilité de précommander sur le site) . Vous pourrez donc à cette date découvrir ce troisième numéro de 64 pages entièrement rédigé en écriture inclusive avec pour thématique la bande dessinée féministe et queer.


On ne peut que saluer l'engagement et la passion mêlés dans ces créations dans le combat pour une société plus inclusive et solidaire.

Belle lecture à tou.te.s !


Site internetInstagram Facebook

Margaux Dory ⎮ 07.11.2021