Le SHAKEWELL secoue le campus !


Pour sa 3ème édition, le festival international de graffiti investit un nouveau terrain de jeu : le campus universitaire de Pessac, du 14 au 16 septembre.



À l’origine du projet, l’association Alchimist, qui a déjà mené à bien plusieurs projets artistiques autour de performances en live. Ces différentes interventions permettent à l’association de gagner en expérience afin de présenter au public un événement de qualité : le SHAKE WELL.


Le SHAKE WELL, festival de graffiti gratuit organisé par des graffeurs passionnés, présente au public des performances live pendant 3 jours.

Les artistes invités ont alors l’occasion de peindre sur de grandes surfaces afin d’exprimer tout leur talent. Ils commencent sur un mur vierge et au fil du festival l’œuvre commence à se profiler. Le public voit la peinture prendre vie et peut ainsi observer la technique des artistes.


Dans l’esprit du graffiti, il s’agit d’un festival au caractère éphémère. Les murs sont prêtés le temps de la manifestation mais peuvent être repeints ou démolis par la suite comme ceux de la 1ère édition aux Bassins à Flots par exemple.



SHAKE WELL, manifestation artistique et culturelle, vous propose de partager un moment autour de la peinture avec 70 artistes présents cette année. Et pour que chacun profite de ce moment, un marché d’artisans locaux, un coin pour les enfants avec des ateliers pour petits et grands ainsi qu’une programmation musicale variée sont au programme !

Le festival n’a pas pensé qu’à nourrir votre esprit, foodtrucks et bars auront également pour mission de combler les petit creux à toute heure de la journée.



Afin de pouvoir vous proposer des projets toujours plus créatifs et faire perdurer le festival, SHAKE WELL a besoin de vous ! Alors si vous voulez apporter votre pierre à l’édifice et faire rayonner le graff, rendez-vous sur Ulule, où une campagne de financement participatif a été lancée.


> https://fr.ulule.com/shakewell-graff/


Infos Pratiques :


Facebook

Astrid Van Der Waren I 12/09/2918

© Astrid Van Der Waren