Le Très Court International Films Festival revient sur nos écrans pour sa 23ème édition

Mis à jour : mai 31

Cette année, le festival se déroulera du 4 au 13 juin 2021 et adoptera un format hybride, entre projection sur petits et grands écrans. Fidèle à la recette qui fait son succès depuis plus de vingt ans, il propose des courts-métrages de 4 minutes diffusés à travers le monde, qui s’inscrivent dans des problématiques actuelles.

© Ellen Kooi

Le visuel du festival illustre son état d’esprit : une jeunesse les bras levés vers le ciel, poussée par l’espoir et l’enthousiasme de (re)découvrir le monde. Le Très Court Film Festival offre un véritable champ des possibles pour des jeunes (ou moins jeunes) réalisateurs qui y voient l’opportunité de s’exprimer à travers un format court et percutant.


Issus du monde entier, pas moins de 160 films seront diffusés cette année et réunis en 7 programmes distincts, dont 3 en compétition. Dans la « Compétition Internationale », on retrouve en autres le film « Taxi ! », de la réalisatrice américaine Celia Rowlson-Hall, où le rythme de la musique se mêle à la danse et nous embarque dans un tourbillon de sensations.

© Taxi ! - Celia Rowlson Hall

Mais le Très Court Film Festival c’est aussi un événement engagé, comme à travers la compétition « Paroles de femmes » qui met à l’honneur le genre féminin et ouvre le regard sur les luttes féministes actuelles. C’est un programme fort, soutenu par le ministère chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes, qui libère avec originalité le discours depuis maintenant 12 ans. Cette année, on retient notamment le court-métrage #FreeTheNipples de la française Florence Fauquet, qui alerte sur la sexualisation du corps des femmes sur les réseaux sociaux.

Enfin, pour les mordus de compétition et d’écologie, le festival propose le « Défi 48h Très Court », orienté cette année sur les questions de l’environnement. Les équipes inscrites auront 2 jours (du 4 juin à 19h au 6 juin à 19h) pour réaliser un court-métrage, dont les contraintes seront dévoilées lors de la soirée de lancement, et où les enjeux climatiques seront au centre de leur production. Le challenge est parrainé par l’association d’entraide Horizons - fondée par Pablo Servigne, Alexandre Mahfoundhi et Nikita Smith - et soutenu par quatre eurodéputés de la Délégation Europe Ecologie. Ce réseau démontre les préoccupations actuelles, et la conscience des capacités de l’audiovisuel à réactualiser l’imaginaire et le regard que l’on porte sur les problématiques écologiques.


Outre les compétitions, des films seront diffusés dans le cadre des 4 programmes de sélection du festival. On retrouve la Sélection française qui propose un contenu de cinéastes francophones, la Sélection familiale qui ouvre des horizons magiques et merveilleux pour tous les âges, ou encore la Sélection documentaire (nouveauté de cette année) qui traite de sujets d’actualité et ouvre des fenêtres sur le monde. Enfin, pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux, la Sélection Ils ont osé « Trash & Glam » revient cette année et dérange le politiquement correct avec humour noir, mauvais goût ou le gore qui la caractérise. On recommande cette sélection transgressive et jouissive, en particulier le film sarcastique réalisé par Emilio González Hernández (Espagne), « Félix cumpleaños ».

© Félix cumpleaños - Emilio González Hernández

Le jury, présidé pour cette 23e édition par la comédienne et réalisatrice Audrey Dana, entourée de professionnels et d’artistes, décernera des prix (9 au total) à l’issue de chaque compétition. Les spectateurs du monde entier pourront également voter pour leur film favori afin de décerner le Prix du Public International. Enfin, les réalisateurs lauréats auront l’opportunité de voir leurs films diffusés dans les salles de cinéma partenaires, en avant-séance et durant 15 jours, dans le cadre du dispositif l’Instant Très Court.


Les films seront diffusés dans certaines villes (retrouvez la carte des lieux de projection ici) et sur le site internet du festival, pendant toute la durée de l’événement. Pour avoir accès gratuitement à l’ensemble des courts-métrages, n’oubliez pas de vous procurer le mot de passe d’accès auprès des structures partenaires.

Alors, que vous l’attendiez ou que vous appreniez son existence, foncez découvrir - en salle ou depuis votre salon - le concentré d’émotions du Très Court International Films Festival. Il y en aura pour tous les goûts !


Site Internet - Twitter - Facebook - YouTube - Instagram

Sophie Tabarie I 31.05.21

0 commentaire