Les 8 documentaires musicaux à voir

Bon, on l’a compris, l’heure n’est pas aux balades en forêt, aux pintes en terrasse, ni aux sorties au musée… Alors aujourd’hui Feather te propose une sélection de 8 documentaires pour devenir incollable sur la musique et étaler ta culture au prochain Skypéro.

Le saviez-vous ? Les documentaires ne sont pas tous créés à but soporifique ! En fait il en existe même de très bons et Feather t’a sélectionné la crème de la crème. Pour le plaisir, ta culture perso ou pour alimenter la conversation avec tes match Tinder voici le meilleur des docus musique :


Réalisé par Gary Bredow ce documentaire explore les racines de la musique techno à travers le spectre historique et sociétale de sa ville de naissance : Détroit.

Alors oui, des docus sur l’apparition de la techno ce n’est pas ce qui manque, mais dans celui-ci on retrouve les témoignages exclusifs d’artistes emblématiques comme Jeff Mills, Carl Craig ou Richie Hawtin !

C’est à la BBC 4 que l’on doit ce documentaire sur l’apparition du reggae au début des années 70 en Jamaïque. Sans doute l’un des mouvements musicaux possédant l’histoire la plus forte, vous en découvrirez les origines grâce au récit d’Akala et aux interventions de plusieurs de ses “créateurs”.


Disponible sur Netflix, Rapture est une série-docu consacrée au hip-hop. Le réalisateur Sacha Jenkins donne la parole aux artistes américains de plusieurs générations pour dresser un aperçu de l’influence de la culture hip-hop à l’échelle mondiale. Chacun des 7 épisodes est consacré à un artiste (Logic, G-Eazy ..) qui y raconte son processus de création et sa vision du mouvement.

Ne soyez pas tatillons. D’accord 24 Hour Party People est plus un film qu’un documentaire, mais il retrace avec beaucoup de précision - et juste ce qu’il faut de romance -  le parcours de Tony Wilson et de son label indé Factory Records. La scène artistique de Manchester est alors témoin des transitions musicales de l’époque : apparition du punk et disparition de l’acid-house.


Comme son nom le laisse présager, Sound of Berlin est un documentaire qui retrace l’explosion de la musique électro à Berlin, faisant de la capitale allemande le berceau de la culture “club”.  Véritable déclaration d’amour, ce documentaire est soutenu par les interventions d’acteurs mythiques de la scène électro berlinoise : Dimitri Hegemann (Trésor), Juan Atkins, Pan-Pot


Tout droit venue de Chicago et digne héritière du disco, la House Music a envahie les clubs dans les années 80. Les légendaires Marshall Jefferson, Pete Tong ou Frankie Knuckles s’y expriment et on peut te garantir que même assis sur ton canapé (ou étalé dans ton lit !), ce docu te donneras envie de bouger.


Encore une pépite signée Arte ! Dans ce numéro de “Saveur Bitume”, la chaîne retrace 40 ans d’histoire du rap en France à travers son aspect sociétal et politique. Ce docu met en avant un rap “engagé” : la musique des invisibles, de ceux qui veulent dénoncer et faire bouger les choses mais il souligne aussi le contre-pied plus commercial de ce style musical qui n’a pas toujours séduit.


Dig! est un film-documentaire qui a demandé plus de 7 ans de tournage à sa réalisatrice Ondi Timoner.  On y voit le développement parallèle de deux groupes de rock alternatif : The Dandy Warhols et The Brian Jonestown Massacre - l’un connaissant un franc succès et l’autre pratiquant l’auto-sabotage. Drogue, bagarre, conflits d’égo … le rock à l’état brut.


Et voilà de quoi occuper ton confinement comme il faut. Et puisqu’on est généreux, on te conseille également la super série The Get Down si tu es l’heureux propriétaire d’un compte Netflix. À travers l’histoire de Ezekiel et son crew, la série retrace la genèse de la l’apparition de la culture hip-hop à New-York en parallèle du déclin du disco.

Drama, romance, politique, combats sociaux et bien sûr musique : tu ne verras pas les épisodes passer.

Manon Cosson I 26/03/2020