Night Mess #4 : une expérience artistique 100% digitale

Cette année et pour la 4e édition consécutive, les étudiants de 2e année de l’ICART (école du management de la culture et du marché de l’art) nous proposent une expérience pluriartistique inédite à l’occasion de la Night Mess #4. L’opposition entre Technologie et Nature ne sera plus aussi évidente dans nos esprits. Immersion, surprise et évasion seront les mots-clés de cette soirée pas comme les autres qui aura lieu le 16 juin 2020 dès 19h00 sur un site internet immersif : www.nightmess-experience.com.

© Louise Kempf

L’année dernière, ils ont fait venir plus de 3 000 personnes à l’Espace Saint-Rémi. Cette année, ils relèvent un nouveau défi : celui de faire un événement artistique 100% numérique. La Night Mess des ICART 2e année promet d’être surprenante. La programmation ambitieuse mêle œuvres plastiques, musicales et performances autour de deux concepts habituellement aux antipodes : la Nature et la Technologie. Le but ? Susciter chez le public un questionnement : sur les vertus, sur leurs limites mais aussi sur leurs complémentarités. Qu’est-ce qui les relient ? Qu’est-ce qui permet de les faire cohabiter ? À travers une scénographie originale, nous allons nous immerger dans ces deux mondes.


En entrant sur le site dès 19h00, nous aurons le pouvoir de faire le choix entre deux mondes. Un premier sans nature, contrôlé par les technologies, où les hommes ne sont plus que les marionnettes des écrans. Un monde artificiel, fait de fausse lumière où résonne la musique électronique. Et un second, fertile et vert. Ce dernier voit la nature grandir et faire la loi. La lumière naturelle éblouit nos yeux et des sons planants nous rappelle qui contrôle la Terre.


Au fur et à mesure de l’expérience, les frontières se dissiperont et les deux mondes s'entremêleront. Une surprenante symbiose des deux entités s’imposera face à nous, bouleversant nos à priori et effaçant ce fossé traditionnel entre Nature et Technologies. En clair, cette édition de la Nuit de l’ICART viendra, à travers l’art, nous éclairer sur des interrogations actuelles et brûlantes.

Pour la partie musicale de la soirée la Night Mess vous propose les DJ Sets vibrants des collectifs Macadam Crocodile, Amplitudes et Chronology ainsi qu’une performance inédite de l’artiste électro Le Voleur. Vous aurez également la chance de découvrir l’art sonore de Tallìnn et la performance envoûtante de Waagal.


Plusieurs intervenants du secteur des Arts Visuels seront de la partie : le peintre Eric Roux-Fontaine, le graffeur maîtrisant les portraits à la perfection OSE. Le dessinateur, illustrateur et tatoueur Octave Fournel ainsi que le performeur Leolaul.


En matière d'Arts numériques vous trouverez de l’astrobotanical imaging avec Linda Westin, de l’animation 2D par Dimitri Stankowicz, du zooming digital avec Nikaulos Baumgarten et Sophia Schomberg et enfin des compositions audio-naturalistes par Fernand Deroussen.


Des performances sont aussi prévus avec les danseurs Rouka et Irina Bartes. Côté cinéma ce sera l'affaire de Corentin Letessier et Tristan Le Noir.

Les années précédentes, cet événement était physique, ce qui permettait aux organisateurs de couvrir leurs frais via la vente de billets d’entrée et de boissons au bar. Cette année, suite à la situation sanitaire, l’édition en ligne s’est imposée. C’est pourquoi la cagnotte ARTPERO sera disponible sur le site, faisant appel à votre solidarité.


L’identité visuelle de la Night Mess #4 est entièrement réalisée par la talentueuse graphiste Louise Kempf, élève à l’école d’audiovisuel Brassart, et le site internet par le web développeur Fred Cavender.

Cette expérience digitale est donc une véritable collaboration solidaire et culturelle d’exception qui promet de vous surprendre !

Rendez-vous donc le 16 Juin sur www.nightmess-experience.com à 19h00 !

© Louise Kempf

Facebook - Evénement - Instagram

Clarisse Jaffro I 05/06/2020