Piano Day


Vous ne le saviez peut-être pas, mais le 29 mars est le jour du piano. Dans le monde entier, chacun peut s’emparer de ce jour, musiciens et passionnés de préférence, pour organiser un évènement qui fédère les amoureux de cet instrument le temps de quelques heures. Emmanuel Lefèvre l’a fait avec son association Autour d’un piano. Son "Piano Day" se tiendra le 29 mars à l’Espace St Rémi, à partir de 19h. Feather l’a rencontré pour qu’il nous explique ce projet.


Piano aux Halles des Douves

Salut Emmanuel, est-ce que tu peux tout d’abord te présenter ?

Alors j’ai 37 ans, je suis pianiste de formation, plutôt jazz/musiques actuelles. Depuis maintenant 9 ans, j’ai aussi un intérêt pour le secteur médico-social et l’action culturelle. J’aime l’idée d’amener la musique vers les gens qui ne peuvent pas aller à sa rencontre. En gros, utiliser la musique et toutes ses vertus comme vecteur de bien-être et de lien social.

Justement, l’association Autour d’un piano c’est ça : promouvoir le piano comme vecteur de lien social tout en ayant des initiatives collaboratives. Par exemple, notre programme "Adopte un Piano", consiste à récupérer des pianos auprès de particuliers qui ne s’en servent plus, pour les placer dans des lieux de vie à caractère social et culturel (comme les Halles des Douves, la Ligue contre le Cancer, la Salle des Fêtes du Grand Parc…)


Pourquoi lancer un évènement en mettant en avant essentiellement le piano ?

Le piano à une forte image culturelle. C’est un instrument qui nourrit l’imaginaire, il a une sorte de présence qui, à mon sens, change l’atmosphère d’une pièce. Il n’a de limite que celle du pianiste qui le joue, une variété de couleurs infinie. C’est un objet autour duquel on se rassemble. Le mettre en avant, le célébrer, c’est ça le Piano Day. Pour nous, l’idée était de faire connaitre l’association avec une manifestation qui soit à notre image : un évènement ouvert et accessible au plus grand nombre (seulement 5 euros l’entrée).

L’objectif est aussi de rajeunir l’image du piano. Il faut savoir que le mouvement du Piano Day a été initié par Nils Frahm, artiste berlinois qui mélange piano et électro. Ce que représente cette journée correspondait à nos valeurs. Ce côté fédérateur, open source, tout le monde peut se l’approprier et c’est ce qu’on a fait.


Du coup, est-ce que tu peux nous parler un peu de la programmation du Piano Day, le 29 mars ?

Alors, le jour J, il y aura Franco Piccinno, un pianiste italien qui nous a séduit avec des reprises de Radiohead, Prince ou des Beatles par exemple. Il a le mérite de s’attaquer aussi à l’exercice du piano solo improvisé. Ensuite, il y aura Yonathan Avishai, un jeune pianiste qui propose un jazz frais et abordable. Il vient de sortir un album Joys and Solitudes chez ECM Records. On pourra également trouver deux expositions : le photographe Charles H Martin, et le collectif d’illustrateurs Dame Jeanne.


Parallèlement à la soirée du 29 mars, nous organisons la veille deux évènements éducatifs :

  • Les Contes Pianistiques Extraordinaires de Mr Fauvin, destinés à un jeune public (à l’espace Saint Rémi). Mr Fauvin est un restaurateur renommé de pianos d’exceptions. Il fera découvrir de façon ludique son métier de passionné.

  • Une masterclass autour de l’improvisation avec Franco Piccinno en partenariat avec le Conservatoire de Bordeaux. C’est ciblé pour un public précis mais encore une fois, ouvert à tous.


© Claude Petit - Espace Saint-Remi

Qui attends-tu au Piano Day ?

On n’attend pas un public ciblé. Justement, le Piano Day, c’est fait pour rassembler tous les amis du piano. On n’a pas voulu faire un événement élitiste, la programmation est qualitative, mais le format est pensé pour encourager le non-initié, y compris les enfants. En plus, l’espace St Remi étant situé en plein centre de Bordeaux (entre la Place de la Bourse et le Grand Théâtre), on peut aussi attirer le bordelais en balade. Enfin, ce qu’on veut aussi, c’est attirer un public un peu plus jeune que celui des concerts de piano classique par exemple.


Quelles sont les autres actions de votre association ?

Le programme Adopte un piano est une de nos actions phares. Placer des pianos un peu partout, c’est la première étape d’un processus où l’on va mettre en place des dynamiques d’actions culturelles autour de ces pianos. Le but est d’imaginer un projet avec la structure qui adopte un piano, en fonction des publics, du territoire. On veut que ces pianos profitent à la structure mais aussi aux habitants : par exemple, dans certains lieux, il y a une chorale, des siestes musicales, des cours de piano, des concerts… Et nous on est là, en tant que ressource, pour apporter nos compétences, grâce à notre réseau d’artistes, d’intervenants, de professeurs…


Que penses-tu de l’attraction culturelle bordelaise ?

L’attraction bordelaise est énorme. Elle est en plein essor. Là, sur dix ans, on a vu éclore l’Iboat, le Rocher de Palmer. Aujourd’hui, on a des nouveaux lieux comme la Salle des Fêtes du Grand Parc qui a été réhabilité, un nouvel Auditorium, des bars de scènes ouvertes comme le Quartier Libre ou des festivals autour de Bordeaux qui grossissent : Vie Sauvage, Climax… A notre niveau, on ne cherche pas tellement à se faire une place dans l’évènementiel bordelais, notre action est de proximité, elle doit profiter aux habitants et favoriser le lien social au quotidien. Le Piano Day sera à cette image, un moment de partage, de convivialité ouvert à tous, proposant une super qualité musicale avec une entrée abordable, tout ça grâce à l’engagement des bénévoles !


Justement, est-ce qu’une deuxième édition du Piano Day est prévue ?

On a imaginé l’évènement pour surprendre les gens. Proposer deux concerts d’exceptions avec des artistes jamais vus à Bordeaux dans un lieu surprenant pour seulement 5 euros, c’est assez rare. En clair, tout cela dépend du retour du public. Après, on compte organiser des évènements plus insolites, dans le sens où on veut amener le piano là où on ne l’attend pas : dans la rue, sur le toit d’un immeuble par exemple…


L’Association Autour d’un Piano c’est organiser des évènements, des collaborations innovantes, qui fédèrent des publics variés, autour d’un seul instrument. C’est aussi faire le pari de créer du lien social, avec des activités ouvertes à tous. C’est, en somme, faire découvrir la musique au plus grand nombre.

Donc rendez-vous le 29 mars, à l’espace St Rémi pour profiter de cette belle soirée !





Infos pratiques :

PIANO DAY

Le 29 mars à l’Espace Saint Rémi

A partir de 19h00

Réservation en ligne : https://www.helloasso.com/associations/autour-du-piano



Evénement - Facebook - Twitter - Instagram

Eva Pons I 18/03/2019