Plongée dans le monde imaginaire de TTRRUUCES

Mis à jour : avr. 28

Cette semaine, on a bavardé avec Natalie et Jules, le duo franco-britannique à l’origine du projet musical TTRRUUCES. Ego, quête du bonheur, recherche de sens … Feather vous invite à découvrir l’histoire de Sadie et Syd et de leur monde imaginaire qui pourrait bien devenir addictif.

© Tomboy Lab

Salut ! Lors de mes recherches, j’ai trouvé ce post Reddit au titre de circonstance : “What the fuck is TTRRUUCES ?” Alors premières question : qu’est-ce que TTRRUUCES ?

Salut, sacré première question ! On nous avait déjà envoyé ce post, on trouve ça hilarant que la seule réponse soit “C’est une drogue”. TTRRUUCES c’est une idée, c’est nous deux, c’est un groupe, une drogue imaginaire, une chanson, un anagramme, et un opéra-rock autour de l’histoire de Sadie et Syd - c'est beaucoup de choses.


Et qu’est-ce que “I’m Alive” ? (sérieusement 80% de vos commentaires youtube parlent de ce titre)

“I’m Alive” c’est notre prochain single et c’est la musique la plus joyeuse sur terre.

Les gens connaissent ce titre - même s’il n’est pas officiellement sorti - parce qu’il fait partie de la bande son de FIFA 20. On a reçu des messages de milliers de personnes à travers le monde nous disant qu’ils l’adoraient. Il y a une vraie attente mais n ne voulait pas le sortir trop vite, parce qu’on voulait d’abord poser les bases de TTRRUUCES, de l'opéra avec ses personnages et l’univers dans lequel ils évoluent. Et puis, on a toujours envisagé de le sortir en été, parce que la chanson est super heureuse et ensoleillée et appelle à ça.

Vous êtes un duo Franco-Anglais, comment ça influence votre travail ?

Il y a vraiment beaucoup de musique de France et d’Angleterre dans la musique qu’on aime. On aime tout aussi bien une bonne guitare fuzz à la Gainsbourg autant qu’un arrangement de violon à la Beatles ou une caisse claire à la Bowie. C’est dans notre ADN, mais notre créativité va au-delà, quelque chose d’assez magique se produit quand nous écrivons ensemble. C’est comme si nous pouvions entendre ce que l’autre pense et nous devenons vraiment comme un seul cerveau. Nous avons écrit les premières chansons et inventé le concept en Angleterre, mais nous avons écrit tout le reste et terminé l’album en France, à Trebeurden. La France et l'Angleterre sont les maisons de coeur naturelles de TTRRUUCES.


Pouvez vous nous raconter l’histoire de Sadie et Syd, vos deux personnages aussi connus sous le nom de “SAD GIRL” (la fille triste) et “LOST BOY” (le garçon perdu) ?

Sadie et Syd sont deux personnages que vous allez suivre tout au long de l’opéra. D’abord vous allez découvrir Sadie, la SAD GIRL, 17 ans, désenchantée et qui n’a pas beaucoup d’amis. Elle se sent très isolée, écoute du rock’n’roll et idéalise les années 60. Elle fugue de chez elle à la recherche de cette nouvelle drogue appelée TTRRUUCES qui est supposée vous ouvrir les yeux et vous faire voir le monde tel qu’il est vraiment sans aucune contrainte physique vous donnant ainsi accès au véritable bonheur.


Ensuite, il y a Syd, le garçon perdu, 21 ans, fêtard, sans passion ni but dans la vie sauf se défoncer et accumuler les aventures insignifiantes avec des filles. Une vie rock’n’roll, mais en réalité il est complétement perdu. Il part aussi à la recherche de la fameuse drogue, et c’est là qu’il rencontre Sadie. Ils finissent tous les deux par la trouver et la prendre ensemble. Ça commence par un bad trip hyper puissant qui s’intensifie. Ils ont des visions d’un univers parallèle où tout est éléphant, et ils en sortent changés, unis et libres. Ils décident tous deux de ne pas retourner à leurs vies antérieures et de se lancer ensemble dans une folle aventure d’amour et de découverte de soi, jusqu’à ce qu’ils atteignent leur nirvana dans la chanson finale “Sleepy Head”.

© Seb Xavier

Ces personnages, ils sont une représentation de vous-mêmes où le fruit de votre imagination ?

Ils sont le fruit de notre imagination. On a délibérément voulu qu’ils soient différents de nous même si un an plus tard on réalise que l’on a inconsciemment mis un peu de nous dans les détails de leurs personnalités. Cela dit, on se sépare totalement d’eux. Ils sont maintenant incarnés par nos deux merveilleux acteurs, Liza et Basti, qui sont les parfaits Syd et Sadie.


Je peux définitivement ressentir la folie et l’absurdité au travers de votre travail, mais comment vous le définiriez ?

Sans limite. C’est ce qui est si génial et excitant pour nous avec TTRRUUCES. Parce que tout a commencé avec une idée, une vision, un état d’esprit - ça donne une infinie liberté à ce  que notre musique peut être. Notre horizon musicale est très large, nous ne sommes pas effrayés par des instrumentations riches ou l’utilisation de sons bizarres et inhabituels. Nous avons aussi beaucoup expérimenté avec les arrangements de violons, ce qui était très nouveau pour nous. Le concept et le récit ont grandi simultanément avec la musique. 


Comment s’est passée la période d’écriture ?

C’était la période la plus excitante de notre vie, quand à l'idée de faire ce rock opéra, ça a pris le dessus sur toutes nos vies et nous avons porté les sons comme des bébés jusqu’à ce qu’ils soient finis et exactement comme on les voulait


J’ai entendu que vous vous étiez isolés en Bretagne pour terminer l’album, pourtant la vibe Londonienne est belle est bien présente. Pourquoi ce choix ?

Quand on a commencé à avoir le concept et les premières chansons, il est devenu évident qu'une ville comme Londres avait beaucoup trop de distractions et qu’un album comme celui-ci demandait qu’on s’immerge totalement pendant un temps. On recherchait des villages ou des endroits au bord de la plage pour aller faire l'album et au final, nous avons décidé de reprendre la maison de famille de Jules, en Bretagne, et de la transformer en studio-maison pendant 8 mois

© Seb Xavier

L’esthétique semble très importante pour vous, dans vos clips, sur vos réseaux ... Comment vous travaillez là-dessus ?

Oui ! Parce que cet album est un opéra, on fait un clip pour chaque titre et ils formeront un film à la fin. La fin de chaque vidéo est le début d’une autre, même si le réalisateur est différent, au final ce sera un film qui combine différents styles, ce qui nous va parfaitement. 


Pour le reste, c’est aussi parce que lorsque nous rencontrons des gens et qu’on leur parle de TTRRUUCES cela réveille beaucoup de créativité - parce qu'aucun groupe ne fait ce que l'on fait en ce moment - surtout chez les artistes visuels. Nous avons la chance d’avoir parmi nos amis des vidéastes, éditeurs, photographes et des artistes extraordinaires et nous en avons aussi beaucoup rencontré en cours de route. C’est toujours amusant pour les gens de se plonger dans notre monde, et nous savons ce que nous voulons, ça facilite le travail.


C’est quoi cette histoire de hotline ?

Nous avons fait et diffusé de fausses publicités sur la drogue TTRRUUCES dans tout Londres lorsque nous avons sorti la chanson du même nom, exactement comme dans l’histoire. Ensuite, on a ouvert une ligne téléphonique et nous avons reçu des centaines de commandes et d’appels de personnes qui voulaient en acheter. En réponse, nous leur avons envoyé le lien vers notre clip. Nous avons gardé le numéro ouvert et de temps en temps nous interagissons avec nos fans. On répond la plupart du temps aux questions par SMS, et nos fans sont étonnants, ils comprennent vraiment et deviennent curieux.

© Seb Xavier

Si vous pouviez vivre dans une série, quel serait votre choix ?

Madmen. Même si là on a plutôt l’impression d’être dans un épisode de Black Mirror.


Quels sont vos projets à venir en tant qu’artistes ?

Sortir l’album et tous les clips. Ensuite sortir toutes les vidéos sous forme de film et pouvoir performer avec notre spectacle partout dans le monde quand nous le pourrons. Écrire et terminer un 2ème album de TTRRUUCES.

On a d’autres projets super excitants comme terminer le 2ème album de Findlay qui va être irréel ! Nous collaborons aussi toujours avec beaucoup d’artistes différents, que ce soit en tant qu’auteurs ou producteurs, ensemble ou séparément. Nous avons écrit et enregistré des centaines de chansons ensemble depuis que nous nous connaissons et on s’est améliorés ensemble. Nous avons l’intention de continuer dans cette voie.


Pour finir, ça ressemble à quoi votre quarantaine ?

On devient fous évidemment ! Mais heureusement, nous avons notre propre studio et beaucoup d’espace ici -à la TTRRUUCES factory, où nous vivons- donc on fait beaucoup de musique. Nous avons déjà oublié ce que ça veut dire "la vie normale". Embrasser ses amis, aller à des concerts … Certaines semaines, on ne quitte pas nos pyjamas. Le plus dur, c’est de ne pas avoir de jardinet et de sentir venir les jours ensoleillés …


On remercie Natalie et Jules pour cette jolie conversation !


Facebook - Insta - Youtube

Manon Cosson I 22/04/2020

116 vues