Que faire à Copenhague en un week-end top chrono ?

La capitale danoise est le meilleur moyen de vivre l’expérience scandinave en un week-end. Cette ville aux mille couleurs et saveurs, baignée dans les bras du détroit d'Øresund est un petit joyau d’histoire et d’architecture.



Le vieux port de Nyhavn

La première chose à faire en arrivant à Copenhague est de se diriger vers le vieux port de Nyhavn, vrai cliché de la ville avec ses maisons aux vives couleurs et cette multitude de bateaux à voiles qui se baignent dans le canal. C’est devant cette image de carte postale qu’on se rend déjà bien compte de la beauté de la ville avec ses vieilles architectures. Il est d’ailleurs tout à fait possible de faire des balades en bateau sur le canal. Pour les fans de brunch, tous les restaurants qui bordent la rive en proposent à leurs cartes. C’est également en ce lieu que l’on retrouve l’ancienne maison de l’écrivain danois Hans Christian Andersen, célèbre pour ses nouvelles et ses contes de fées comme « le Vilain Petit Canard », « la Petite Sirène », « la Princesse au Petit Pois », et bien d’autres.



La relève de la garde à Amalienborg


8 minutes à pied plus loin, on retrouve le palais d’Amalienborg, résidence d’hiver de la famille royale de Danemark. C’est devant ces quatre façades néoclassiques qu’il est possible, tous les jours à 12 h, d’assister à la relève de la garde royale. On peut admirer pendant 30 minutes les gardes royaux aller et venir à pied devant le palais. Au centre de la place octogonale, on peut également contempler la statue équestre du fondateur d’Amalienborg, le roi Frédéric V de Danemark.


Kastellet


En marchant un peu plus loin vers le nord, on se retrouve à la citadelle de Kastellet. Pour la petite histoire : Cidallet Frederikshavn, nommée Kastellet par les Danois, est une œuvre militaire en forme d’étoile qui a été construite en 1626 sous les ordres du roi Christian IV dans le but de protéger le nord de la capitale. C’est donc ici que vous retrouverez les grandes casernes rouges du 18ème siècle, un moulin à vent traditionnel, mais également la vieille église anglicane de Saint-Alban avec sa magnifique fontaine Gefionspringvandet qui représente le mythe de la déesse Gefion se tenant sur une charrue tirée par ses quatre fils transformés en taureaux.

Non loin de Kastellet, à seulement 700 m, vous trouverez la célèbre statue en bronze de la Petite Sirène, symbole emblématique de la ville de Copenhague. Le visage empli de tristesse de la sirène fait référence au conte écrit par Andersen, où cette dernière est livrée à un destin funeste, bien loin de l’histoire racontée par Disney.



Copenhagen Street Food - Reffen


Après avoir visité le nord de la ville, vous pouvez prendre une navette pour traverser le canal et arriver directement dans la zone industrielle de Copenhague. C’est là que vous retrouverez le Copenhagen Street Food – Reffen. Cet endroit est le nouveau marché branché de street food dédié aux start-ups et à la créativité. Vous y trouverez pas moins de 50 stands, bars et boutiques créatives, mélangeant espaces couverts et espaces en plein air, et tout cela au bord de l’eau. On y retrouve absolument tout type de cuisine, de tous les recoins du monde, chaque stand étant dédié à une cuisine en particulier. C’est d’ailleurs ici que vous pourrez déguster des délicieux Smørrebrød, plat typiquement danois constitué de tranche de pain de seigle beurrée sur laquelle on ajoute des charcuteries, du poisson, des condiments, du fromage ou encore une tartinade.



La ville libre de Christiana


En redescendant vers le sud, vous pourrez rencontrer sur votre passage la fameuse ville libre de Copenhague : Christiana. À l’origine, Christiana était un terrain de l’ancienne caserne de Bådsmandsstræde. Depuis, des squatteurs, des chômeurs et des hippies ont investi le lieu afin de le transformer en une ville libre et autogérée ayant son propre drapeau, sa propre monnaie, son propre espace agricole, et sa propre vie culturelle. Les habitants de Christiana y ont vécu ainsi de 1971 à 2013. Le quartier a fait l’objet de nombreuses controverses, notamment du fait de la vente de cannabis à l’air libre, toujours pratiquée à ce jour. Aujourd’hui, le quartier est surtout devenu une attraction touristique où il est possible de contempler de nombreux graffitis et stands de bijoux ethniques. Petit conseil pour votre future visite : attention, il est interdit d’y prendre des photos, cet endroit voulant garder sa part de mystère. Un coin atypique donc.


Le quartier de Nørrebro


Si vous êtes fan d’art urbain et de boutiques branchées : direction le quartier de Nørrebro. Ce quartier populaire, connu pour être le recoin bobo de la capitale, est assez surprenant. C’est ici que l’on retrouve beaucoup de jolis restaurants, de concept stores, de brocanteurs et de petites boutiques. Le parc urbain adjacent à ces rues se trouve être une vraie explosion artistique. On peut notamment contempler le parc de Superkilen dont la particularité se trouve dans les lignes blanches peintes au sol.




Le parc d’attraction de Tivoli


S’il vous reste encore du temps, vous pouvez vous rendre au parc d’attractions de Tivoli en plein cœur de la ville où les jardins sont d’une beauté rare. La légende raconte même que c’est après avoir visité ce parc d’attractions que Walt Disney a eu l’idée d’ouvrir le premier Disneyland. Plusieurs attractions y sont proposées, et pour tous les âges. L’hiver on y retrouve un marché de Noël, tandis que l’été le lieu sert de hall de concert.

Le seul petit bémol reste le prix d’entrée du parc pour avoir accès à ces attractions… 220 DDK pour les adultes soit environ 26,80 euros, et 160 DDK pour les enfants soit 21,50 euros. Le parc reste cependant gratuit pour les moins de 3 ans, et il existe des tarifs moins onéreux si vous voulez juste contempler les jardins, sans y faire aucune attraction.


En bref, Copenhague est une ville incroyable tant bien au niveau culturel que historique et artistique. Il existe encore tant de choses à découvrir de cette ville, mais qui ne sont pas mentionnées ici : comme les jardins botaniques (Botanisk Have), tous les différents musées (National Museum of Denmark, Thorvaldsen Museum, …), le château de Rosenborg ou encore la Rundetårn. N’hésitez donc surtout pas à flâner à travers les petites ruelles à la découverte de pépites rares car cette ville est remplie de mille et une surprises.



Le petit plus de la ville : Copenhague se trouve à une heure seulement de la Suède ! Si vous restez un peu plus d’un week-end, nous vous conseillons de grimper dans le bus direction Malmö ! Il est très facile de trouver des allers-retours pour la ville suédoise à 10 euros seulement, et cela vaut le coup !

Mélina Grégoire I 20/03/20