Rencontre avec Edward Rogers, jeune talent bordelais à suivre de près

Il y’a peu nous avons découvert et rencontré Edward Rogers, un jeune talent bordelais à suivre de près. C’est autour d’un café qu’on décide d’en apprendre plus sur l’artiste !


Bonjour Edward, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Alors je suis né au Pays-Bas à Rotterdam et je suis d’origine amérindienne de Californie Santiago du côté de mon père. Je suis arrivé en France en 2005, j’habitais à Toronto avant. J’ai fais un bac L, ensuite j’ai fais deux ans au CIAM de Bordeaux, l’école de musique. Après ça, je suis entré au Conservatoire de Bordeaux en piano jazz et musiques actuelles et il me reste 1 an à faire. Je suis intermittent du spectacle à temps plein depuis 3 ans maintenant et je donne des cours de piano aussi à côté.


Tu as pris des cours de piano donc, et des cours de chant ?

Non jamais pris de cours de chant par contre.


Tu as commencé la musique avec ces études ou

tu en faisant déjà avant?

Je jouais déjà un peu avant dans le groupe de rap bordelais Aye Meloh, le premier groupe que j’avais et qui faisait de l’afrobeat. J’ai fais 2 ans avec eux puis j’ai arrêté et je suis entré dans un groupe de reggae qui s’appelle TroussÇa avec deux frères et un batteur que j’ai rencontré au conservatoire, avec qui je jouais sur la côte pendant presque 3 ans. Et maintenant je suis dans le groupe groove/pop Hanuman, où on est 6 et on vient de sortir l'album Doggy Bag. Et là donc, je viens de sortir mon album

Cherokee.


Tu nous en dis plus sur Cherokee ?

C’est un hommage à mon père. C’est un EP 6 titres, mon premier projet solo sorti le 19 décembre et disponible sur toutes les plateformes. Zacharie Defaut m’accompagne à la bass et la production et Kevin Lika à la batterie et au pad, ils ont leur studio d'enregistrement HookSoundRecords où on a produit l'album.

D’ailleurs on vient de faire un live du morceau Sunny Side et un nouveau clip sortira fin février !


Tu nous dévoiles déjà deux clips totalement différents mais très visuels. L’un plutôt graphique et psyché et l’autre avec des prises de vues aériennes terrestres. Peux-tu nous raconter un peu comment sont produits ces deux clips ?

Pour Sunny Side, c’est un clip que mon pote Zacharie Defaut a fait il y’a 15 ans pour un trip comme ça. C’est un super guitariste qui fait de la prod et est très talentueux. On a bossé ensemble sur mon EP et il a arrangé plein de choses dessus, ajouté de la basse..etc puis il m’a proposé d’utiliser ce clip visuel pour le morceau et ça a matché direct.

Pour Earth Of Mine, c’est un truc que j’ai fais moi-même. y’a des prises de vues à moi et d’autres non. C’est un morceau très court dont le but était d’être une berceuse pour les enfants qui allaient naître dans le futur, pour leur faire prendre conscience de l’état du Monde et de la nécessité d’en prendre soin.



Quelles sont tes principales collaborations artistiques ?

Alors déjà tous les groupes que je t’ai cité. Je joue aussi avec une chanteuse qui s’appelle Caroline dans un quartet soul, R’n’B qui s’appelle Lyne et on va bientôt faire un album et je joue également avec The JigaBooz.

J’ai joué aussi avec le rappeur Charles X parce que le batteur du groupe de reggae dans lequel j’étais jouais pour lui avec Ariel Ariel aussi, qui ont par la suite joué pour Angèle et nous ont laissé la place pour Charles X. On a donc monté un trio clavier, basse, batterie avec Louis Gaffney et Didier Bassan (qui jouent entre autre pour J-Silk) et on l’a accompagné sur deux dates, dont une à Paris au New Morning puis au Festival des Douves Blanches cet été.

J'ai aussi joué avec Rachel Lacroix, à l’Iboat il y’a peu.


Les artistes qui t’influencent particulièrement ?

Dans ce qui est pop, Coldplay, vraiment ! Je trouve ça hyper élégant. Radiohead aussi j’aime beaucoup. J’aime beaucoup aussi la manière de chanter des Strokes. J’écoute énormément de Jazz, Gospel et R’n’B. Dans ces styles là j’aime pleins de gars : Tom Misch, Jordan Rakei, Anderson Paak. Des pianistes aussi qui font des prod de hip hop comme Jordan Polak par exemple.


Une collaboration artistique rêvée ou un rêve musical ?

Un artiste que je kifferais vraiment accompagner, Coldplay.

Ma soeur aussi, elle est percussionniste et chanteuse à Paris. On a juste fait un morceau ensemble mais jamais rien d'autre.

En clavier, je kifferais jouer pour Justin Timberlake, ce serait assez dingue.


Des thèmes de prédilection dans tes chansons ?

C’est souvent l’amour ou des choses que j’ai pas forcément vécu mais qui émotionnellement me touchent. Après c’est surtout plus tourné sur les émotions tout simplement.


Un concert à venir où on peut venir t’écouter ?

Pas dans l’immédiat car on a eu beaucoup de travail avec la sortie et promotion de l’album. Mais je risque de jouer prochainement dans des bars comme le Quartier Libre et je vais essayer de faire une petite tournée de concerts dans Bordeaux en mars.


Super ça, merci à toi Edward, on a été ravis de faire ta connaissance et hâte de te voir jouer en live !


Facebook I Instagram


Blandine Pichon I 18/01/20

470 vues