Ta mère la mieux met la flatterie à l'honneur

On avait dit pas les mamans et pourtant “N*** ta mère” et autres “Fdp” sont désormais bien intégrés à nos bougonneries quotidiennes. Pour prendre le contrepied de cette course au clash, le collectif Ta mère la mieux organise la 4ème édition de sa battle de compliments et ça se passe le 12 juin au Pourquoi pas ? Café culturel.

© Chtr.fr

Avec son hymne “Sois gentil, pas méchant, c’est pas gentil d’être méchant”, Dewey aurait pu être l’instigateur du concept de battle de compliments. Mais... Dewey n’est que fiction et dans certains milieu -comme le rap- c’est plutôt le clash qui est de mise. S’il est commun que les rappeurs se taquinent par morceaux interposés, le rap a carrément sa ligue de battle à cappella : Rap Contenders. Ils sont sur scène, sans gants de boxe ni aucune arme si ce n’est leur plume et leur verve et s’affrontent dans une cascade de clash. Une formule très égo trip avec pour idée de base de démontrer une supériorité stylistique sur son adversaire mais également et surtout de se démarquer en tant qu’artiste. Dès son lancement et encore aujourd’hui, le concept fait fureur avec des millions de vues par vidéo et de nombreux talents révélés dont Nekfeu, Guizmo ou Alpha Wann.

Que l’on soit ou non adepte de la franche moquerie ou de la gentille taquinerie, on peut s’accorder sur le fait qu’un peu plus de bienveillance ne serait souvent pas de refus. C’est pour illustrer cette idée que Maras et sa bande ont choisi de fonder le collectif Ta mère la mieux qui met en place une joute verbale bienveillante. Deux artistes s’affrontent sur scène dans une bataille de compliments ayant pour objectif de casser les codes et de redorer l’image du rap. D’ailleurs, TMLM se veut être un collectif qui prône le mélange des classes sociales ainsi que l’égalité des sexes et espère répandre au travers de cette nouvelle édition un franc sentiment de fraternité. Ces battles sont aussi le moyen de souligner que, outre son aspect parfois vindicatif, le rap est avant tout un art oratoire se rapprochant de la poésie.

Pour ce 4ème volet, ce sont des artistes issus du théâtre, du slam et du hip-hop mais aussi des poètes ou des avocats qui se présenteront tour à tour sur scène. Parmi ces artistes, six champions de France de freestyle de rap dont un premier round ou la rappeuse Fanny Polly fera face à Res Turner (triple champion du monde de freestyle rap). Cette édition affiche déjà complet, mais toutes les battles seront dispos en VOD dès le 14 juin ou visibles en livestream sur rapcontenders.tv. Vous pourrez même vous inspirer des meilleurs compliments pour écrire votre carte de fête des pères ou pour entamer la conversation sur tinder.


Facebook I Youtube I Instagram I Pourquoi pas ? Café culturel


Manon Cosson I 11.06.2021