Trente Trente, le festival des formes courtes revient du 8 juin au 3 juillet

Dernière mise à jour : juin 4

Après la pause culturelle imposée, le festival Trente Trente dédié aux formes courtes engagées et expérimentales revient du 8 juin au 3 juillet. Le rendez-vous artistique et multidisciplinaire met à l’honneur comme à chaque édition des artistes de tous horizons.

Initialement prévue en deux temps, la 18e édition du festival Trente Trente a essuyé l’annulation de la « saison froide », premier temps de son événement, prévu en janvier. Après le report de la programmation en juin, la « saison chaude » du festival Trente Trente s’ouvre le 8 juin pour 20 spectacles vivants, 1 étape de création et 2 workshops. Entre théâtre, performance, cirque, danse, musique, acrobatie et voix, le festival des formes courtes garde pour fil rouge l’audace et l’impertinence et valorise la richesse de la création contemporaine. Initié et porté par la compagnie de théâtre Les Marches de l’Été et son metteur en scène Jean-Luc Terrade, ce festival est l’occasion d’aborder les arts de la scène d’un œil neuf.

Des artistes invités français et internationaux, dont 6 d’entre eux en résidence au Marché de Lerme et à l’Atelier des Marches initialement prévu en janvier dans le cadre de la « Saison Froide » du festival présenteront le fruit de leur démarche artistique.

Ainsi on retrouvera le duo Thomas Laroppe et Biño Sauitzvy à l’origine du projet MONSTER alliant théâtre, danse et performance, Leïla Ka, autrice du projet dansant C’est toi qu’on adore et Gilles Baron, chorégraphe de Sunnyboom 1 et 2 interprété par Lionel Bègue. Pour faire jouer les mots sont programmés les artistes Frédéric Jouanlong comédien et chanteur du projet Colère Noire et Arnaud Poujol initiateur des Vidéopoèmes, création hybride entre vidéo, poésie et musique, également en résidence. Ce dernier est en représentation le temps d’une exposition du 17 juin au 2 juillet à la Chapelle de la Drac.

5 lieux partenaires accueilleront donc les diverses représentations innovantes, décalées et hybrides entre la métropole Bordelaise et Boulazac (24).

Pour les plus impatiens, la billetterie est ouverte depuis le 11 mai, de quoi se garantir un retour dans les salles de spectacle.


SiteInstagramFacebook

Anais Bernou I 31.05.2021


0 commentaire