Une exposition qui vous emmène “ailleurs”

Ce jeudi 14 avril 2022 eut lieu le vernissage de l’exposition “Un ailleurs” dans laquelle sont exposées les magnifiques toiles de l’artiste peintre François Bard.

Située à la Galerie DX près de la place des Grands Hommes, l’exposition est ouverte au public du 15 avril au 28 mai 2022. Vous pourrez y admirer ses sublimes œuvres, tellement réalistes que l’on a parfois l’impression de contempler une photographie aux milles détails ajoutés par le pinceau minutieux d’un artiste passionné. Voici un aperçu de ce que vous pourrez y voir, suivi d’une brève interview réalisée dans l’effervescence d’un vernissage qui a attiré les foules…

© François Bard

François Bard, artiste peintre français originaire de Lille, a suivi une formation des plus brillantes. Ancien élève de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, dans laquelle il obtient son diplôme en 1980, il s’est installé pendant quelques années, de 1988 à 1990, à la Casa Vélasquez de Madrid afin de parfaire son art déjà des plus développés. Ce parcours prometteur a finalement débouché sur une carrière à l’internationale, faisant de lui un artiste réputé qui a exposé ses œuvres dans les plus grandes villes, allant de Paris à New York en passant par Londres et Miami. Il est désormais de passage dans notre chère ville de Bordeaux, pour le plus grand plaisir des friands d’art et de peinture.


Ses peintures sont à la fois belles et intrigantes, sublimes et perturbantes. Souvent, les visages ne sont pas totalement visibles, laissant sous l'œil du spectateur une simple partie du corps - des pieds, un buste, un dos. Tous ces individus deviennent presque réels tant ils sont réalisés avec précision, aussi bien dans leur perfection que dans leurs imperfections. Grâce à la technique du “dégouline”, par laquelle François Bard ajoute de la texture, de la vie à ses tableaux, les sujets sont montrés aussi bien dans leur simplicité que dans leur complexité. Chaque détail compte dans l’élaboration de ces œuvres qui nous transportent vers diverses émotions, vers divers questionnements sur la vie humaine. Le mystère plane face à ces visages invisibles qui sont pourtant expressifs, mystère parfois accentué par la présence de mots dissimulés sur des tableaux de différents formats.


Une interview s’imposait au vu des nombreuses interrogations qui jaillissent face à ce monument artistique. François Bard a donc accepté de répondre aux trois questions posées au milieu du brouhaha grandissant au même rythme que le nombre de visiteurs.

© François Bard


Vos tableaux sont extrêmement réalistes, on dirait parfois même que ce sont des photographies, bien qu’ils soient beaucoup plus détaillés. Réalisez-vous ces toiles à partir de sujets qui posent ou bien est-ce tout tiré de votre imagination ?

Alors, j’aime beaucoup travailler à partir de la photo. Beaucoup de photos sont prises à partir de gens autour de moi, mais je réfléchis aussi beaucoup sur Photoshop, etc… C’est très conceptuel à l’arrivée : je change pleins de choses sur la photo, je peux couper des morceaux, remettre d’autres morceaux… Et après, j’essaye de mettre tout ça en peinture et de trouver aussi quelque chose dans la peinture.


Vous avez une technique particulière avec beaucoup de “dégouline”, mais comment réalisez-vous cela ?

Cela se fait avec des pinceaux, éventuellement des raclettes, mais je travaille avec des médiums, des glacis, et tout cela se fait naturellement en travaillant. Mais je laisse les traces, les erreurs : je les assume. Ce sont des traces involontaires, c’est la vie du tableau. Je peux parfois en enlever si je les trouve trop fortes ou trop puissantes, mais sinon j’ai tendance à laisser. C’est le côté organique du sujet, et cela fait un contraste avec la couleur en à-plat qui est derrière.


J’ai remarqué qu’il y avait des petits mots “cachés” dans les toiles, notamment dans “Incertitude”. Y a-t-il des messages cachés ?

Ce ne sont pas tellement des messages cachés, mais j’aime bien écrire sur mes tableaux. Parfois, ceux sont des phrases assez poétiques, ou cela peut être des narrations comme ça. Mais cela disparaît et, justement, quand je reviens dessus, il y a quelques mots qui restent et cela devient le titre du tableau aussi. Cela prend un sens, quoi. J’aime bien le graphisme, bien que j’ai une très sale écriture. J’aime bien les lettres, je trouve que ça anime le tableau. Les petites lettres même : il ne faut pas que ça gêne.

© François Bard - Incertitude

Un grand merci à François Bard qui a pris de son temps pour nous informer plus amplement sur son art et nous le partager.


La peinture nous paraît alors simple, comme naturelle, bien que les différentes techniques utilisées en prouvent la complexité. Grâce à cette exposition, nous avons accès à un premier aperçu de l'œuvre grandiose de François Bard qui déroule sous nos yeux émerveillés son talent de peintre contemporain.


N’hésitez pas à tenter cette expérience artistique dès maintenant !

© François Bard

Infos pratiques

Galerie D.X

7 rue Buffon

33000 Bordeaux

Mardi – Samedi : 14h-19h


Site Internet - Instagram - Facebook

 

Margot Perennes I 18.04.2022