Yudimah, l'étoile montante bordelaise

Début Septembre, nous nous retrouvons dans un café du centre ville de Bordeaux pour découvrir Yudimah, artiste hip-hop bordelais aux influences diverses mais pointues. Il est compositeur, auteur et interprète. Depuis 2018 nous le suivons de près grâce à son label Banzaï Lab qui nous diffuse actualités et sortie imminente d'EP. Cependant c'est dans le cadre du Crossroads festival que nous avons la chance de l'interviewer.

crédit : Humanoproject

Ayant commencé la musique à 14ans, Yudimah à désormais 26ans et 4 EP à son compteur. Il a pu partager des scènes avec MHD et Kalash ! À la question " Qu'est ce qui t'a poussé dans la musique aussi jeune ? " notre artiste répond :

"Le Hip-Hop RnB des années 90 ! J'ai grandis là dedans, Mickael Jackson tout ça... À la base je fais de la danse et après à l'adolescence j'ai eu envie d'exprimer des choses où j'ai dû employer des mots plutôt que des pas de danses pour pouvoir aller au bout de ce que je voulais exprimer... Depuis j'ai pas lâché"


Quels sont ces EP qui ont marqué un moment de ta vie ?

"Alors ah ah il y a Run it 1, Run it 2, Light Soul 1, Light Soul 2. Run it 1 et 2 avec Banzaï Lab, Light Soul 1 et 2 en indépendant. Normalement j'ai un album qui devrait arriver en début d'année 2021. Le dernier sorti est Light Soul 2, le 2 Septembre 2020 avec 5 morceaux crées produits écris et chanté par moi-même pratiquement. On ne se rend pas compte mais c'est des journées de travail ! "

On découvre un artiste passionné passant ses jours et nuits sur ce qui encadre sa vie : la musique. Un travail rempli de minutie, d'émotion et de vie qu'il nous partage à chaque passage sur scène (Yudimah à l'Iboat). On s'interroge alors sur la forme de ces ep allant de paire, par saisonnalité. De Run it à Light Soul c'est tout un monde qui en découle et sépare notre vision de l'artiste.


Il ne faut pas oublier que la musique n'est pas que de la musique, c'est l'humain avant tout.

"Alors pour les EP de Run it 1 et 2, c'était plus agressif dira-t-on, même si ce n'est jamais réellement agressif ah ah... Mais dans la forme je pense qu'on sent beaucoup la frustration sur les 2 premiers. Sur les 2 derniers c'est plus... Comment on pourrait appeler ça... La sérénité ? Plus serein, j'ai mieux réussi à formuler ce que je voulais exprimer. Je pense qu'au début ça sortait comme ça sortait. Il ne faut pas oublier que la musique n'est pas que de la musique, c'est l'humain avant tout. Donc forcément quand tu es sur un chemin et que tu évolues. La musique évolue forcément avec toi. Donc si tu évolues vite, la musique évolue vite et inversement... Mais dans tous les cas tu en ressors grandis"

Entremêlant conversations et interview, Yudimah nous transmet sa passion par son énergie et son éveil à nous narrer la façon dont il transmet via la musique. Le moment était vraiment top, avec un café crème nous poussant à rester l'après-midi entière à l'écouter et échanger. Mais nous avons une interview à faire et nous souhaitons surtout savoir les influences du dernier EP, on se ressaisit hop hop hop.


" J'ai vraiment écouté beaucoup de choses... Un artiste américain encore trop peu connu par rapport à son talent et avec qui j'aimerai vraiment travailler, Rilès, qui parle habillement en mélangeant hip-hop, un peu de tribal, RnB et spiritualité. C'est très rare ce genre d'artiste et moi désormais c'est mon cheval de bataille en tant qu'artiste. A.CHAL aussi j'aime énormément sa musique et pas non plus connu. Masego... Anderson .Paak également, californien qui fait de la batterie en même temps, c'est fou. "


Concernant le dernier Ep, où le trouver ? Où voir les clips ? Comment ont-ils été conçus ?

" Cet EP est indépendant donc je l'ai sorti sur toutes les plateformes. Deezer, Spotify, SoundCloud, Tidal, Apple Music et Youtube pour dévoiler les clips ! Chaque semaine à partir du 9 Septembre, il y aura un clip de dévoilé. Direction artistique par Humano Project, on a filmé chaque clip en plan séquence donc en film continu ! Tout est qu'une seule prise à chaque fois, on est vraiment super content du résultat tu verras c'est TOP. Ça parait authentique et c'est vraiment ce qu'il me faut "

Et en live, est ce qu'on peut te voir ?

"Alors oui mais virtualophysique, avec le Crossroads festival où j'ai eu la chance de passer et de pouvoir m'exprimer. C'était une expérience atypique puisque sans le covid nous n'aurions jamais pu vivre ça. Mais je suis super heureux de l'avoir fait et d'avoir rencontré l'équipe. Les Octofolies qui ont malheureusement été annulé. C'était le 26 Septembre, et actuellement le 8 Octobre en physique cette fois Pour Décibels Vendange à Montmartre Paris. Je vais pouvoir jouer des morceaux de l'album qui va sortir début d'année prochaine et les mêler à l'ep qui vient de sortir donc j'ai plutôt hâte. "

Nous remercions vraiment Yudimah pour sa passion transmise, son énergie, et sa présence scénique à chaque fois dynamique. Même post covid.


Petit bonus, son tout nouveau morceau est à retrouver juste ici.


Facebook I Instagram I Youtube

Océane Thomarat | 20/09/2020