Teaser, thêatre... et action !

Dernière mise à jour : févr. 3

Alors que le monde de la culture est limité, que ses libertés sont vacillent, que le partage de la création artistique sont en difficulté… Feather a décidé de partir à la quête de ceux qui continuent de vouloir faire entendre leurs voix. Ce sont des élèves de troisième année du Cours Florent de Bordeaux, talents prometteurs qui se battent pour leurs libertés et pour nous faire vibrer, qui ont réalisé un teaser vidéo dans un château au cœur des vignes... Nous avons eu l'opportunité de les rencontrer à cette occasion !

Nous plongeons dans l'univers de la pièce Arlequin de Goldoni, revisitée entièrement et proposée dans un teaser de 3 minutes sur les plateformes Instagram et Youtube .

© Charles Guelff Mariotti

Remise en contexte


Les élèves de l'école du Cours Florent ont plusieurs projets à réaliser dans le cadre de leur cursus, qui portent sur tous les aspects de la création artistique et principalement théâtrale. Nous avons pu assister à la conception du projet mené par Antoine Navarre et Charlotte Goutagny, deux élèves qui travaillent en collaboration pour revisiter l'Arlequin de Goldoni.

Cette pièce est accompagnée d'un teaser vidéo, véritable prouesse technique qui a demandé plus de 3h de tournage de nuit, ainsi qu'un gros travail de préparation entre photographies et montages vidéos. Ce duo est accompagné d’une équipe de passionnés : acteurs, figurants, vidéaste, photographe.

Les arts et les gens se mêlent le temps d’une soirée, le temps d’un partage. Partage d’idées et d’émotions, l’émotion de pouvoir créer à nouveau, de créer un lieu hors du temps, hors du monde.


Derrière le rideau clos


Alors que les théâtres et les cinémas sont fermés, on ne peut empêcher les artistes de créer et les rêveurs de rêver. Derrière cette vidéo de 3 minutes, se dessine leur travail collectif, celui de ces jeunes artistes en pleine formation, dans une société où la considération de l'art semble s'essouffler. Participer à ce tournage fut une véritable joie, transmise par ces jeunes qui ont foi en leur travail, sont passionnés et qui, quelque soit le contexte, n’ont pour seule ambition de créer sans arrêt.


En réalisant ce teaser, les élèves du Cours Florent nous mettent en appétit et nous crient que l’art vaincra. Le fait de produire une petite vidéo, donne un aperçu au grand public du travail de ces jeunes artistes bourrés de talent et d’envie, une petite fenêtre qui laisse place à une grande émotion.

© Charles Guelff Mariotti

Quand les artistes en devenir nous soufflent l'espoir


Le plus touchant est d’avoir pu échanger avec les différentes personnes présentes lors du tournage : leurs mots sont beaux, simples et plein d’espoir. Antoine, principal réalisateur du projet mais surtout personnage enjoué autant sur scène que dans la vie, nous partage cette fièvre créatrice et son bonheur de pouvoir continuer à créer malgré le contexte :

La première chose que je peux dire et à laquelle j’accorde beaucoup d’importance c’est que je suis excessivement bien entouré. La distribution des rôles et des taches à été une évidence!

Notre professeur, Antoine Bassler, nous a rappelé combien on était courageux, combien il fallait garder l’espoir pour envoyer du positif et que cela nous serait favorable.

Enfin, quand je vois qu’aujourd’hui nous sommes là, réunis et en joie, c’est hyper motivant! On a envie de dire au gouvernement “Regardez ce que vous loupez et ce que vous faites louper à un tas de monde".

© Charles Guelff Mariotti

Eugénie, la vidéaste et Charles, le photographe nous ont également livrés quelques mots:

Eugénie: Antoine et Charlotte m’ont contactée, on a eu un groupe tous les trois, on s’est fait beaucoup de réunions. J’avais déjà travaillé avec Charlotte sur son projet : Les Nicolettes. De toutes façons, une chose est sûre : j’adore bosser avec les autres donc j’aime énormément participer à ce projet.

Charles : J’étais au cours Florent mais je suis parti lors de la deuxième année pour me rediriger vers la photographie. Cependant, l’enseignement théâtral que j’ai eu a été quelque chose de très humain, de très naturel. J’ai commencé les photos en essayant de faire primer des choses très importantes pour moi aujourd’hui : l’humanité, la sincérité et l’authenticité.

© Charles Guelff Mariotti

Malgré les difficultés du contexte actuel et celles de se lancer dans la vie d’artiste : l’échange, la création et le partage ne cesseront pas ! C'est du moins ce que nous ont fait comprendre la petite troupe joyeuse des étudiants du Cours Florent de Bordeaux !


Infos pratiques :

Cours Florent Bordeaux

1 Rue du Prince Noir, 33310 Lormont

Lien Vidéo I Youtube I Facebook I Instagram I Site Internet


Marie Manon Poret I 01.02.2021