On a interviewé Dombrance, l'homme qui nous fait danser sur Obama

Mis à jour : janv 16

Bertrand Lacombe sur scène, s'appelle Dombrance, et Dombrance sur scène, il nous fait danser sur Obama, François Fillon, Giscard d'Estaing ( qui vient de passer les 100K streams ! ), Taubira et bien d'autres... présent au Garosnow 2019 et 2020 et au Garorock 2019, au transmusicale 2018 /2019, Invité du magasine Gonzaï, 1ère partie de Bon Entendeur à Bordeaux, on a discuté un peu avec lui pour en savoir plus !

© Olivier Laude

Originaire de Bordeaux, ce DJ passionné mixe depuis plus de 20 ans et c'est expatrié à Paris pour vivre de sa passion, avec son graphiste tout autant décalé, Olivier Laude, on découvre un univers sonore délirant et déjanté qui nous emporte du début à la fin !



Alors, pour remettre dans le contexte nous on t’a découvert en première partie de Bon Entendeur au rocher de palmer l'an dernier, on a kiffé, on a aimé on a été emporté par le "  OBAMAAAAAA ", explique nous qui tu es, et surtout qu’est ce qui t’a donné envie de faire de la musique en alliant des politiciens ? 


Je m'appelle Dombrance, je suis né à Bordeaux et cela fait 20 ans que je suis à Paris et que je vis de la musique. Avant mon nouveau projet, j'ai pas mal bourlingué avec mon groupe DBFC. Il y a un peu plus d'un an, par une une journée de fièvre combattue par trop de cortisone  j'ai entendu un de mes synthés me parler en composant un nouveau morceau. Il me disait "François Fillon, c'est François Fillon". J'ai fini le morceau pour faire rire mes amis et puis très rapidement je me suis rendu compte que ça pourrait devenir un terrain de jeu fabuleux. J'en ai fait une douzaine depuis!

Dernièrement tu as fait la scène du Ricard Live music, ceux qui nous ont fait découvrir Dampa, comment ça c’est passé ? Ils t’ont contacté ? Dis nous tout.. 


Alors en fait c'était une soirée du magazine Gonzai et Ricard est juste partenaire. Donc rien à voir avec le tremplin. En revanche je peux vous dire chez Ricard on sait recevoir! J'avais jamais vu autant de bouteilles d'alcool dans une loge...


Ouuups ah ah.. en même temps Ricard... On peut dire que 2019 a été un grand cru pour toi, Garorock, Bazr, La fiesta des suds, Détonation, Gonzaï donc, les Transmusicales puis le Garosnow le 10 Janvier dernier. Tu peux nous faire un petit retour ? 


Les transmusicales c'était il y a 1 an. C'était le premier concert de ce projet. Je tourne beaucoup en ce moment je ne me plains pas! J'ai l'impression que le bouche à oreille marche bien. Le live est super important pour moi. Le projet y prend une autre dimension. Mon but est d'installer une atmosphère autant festive qu'émotionnelle pour ne pas laisser le choix au public que de danser avec moi

Le moment le plus décalé durant un concert pour toi ça été quoi ? 


Sur ce projet le moment le plus décalé c'est quand je suis allé jouer à Berlin. Au katerblau à 5h du mat. Les gens ont grave réagis à la musique sans pour autant comprendre de quoi ça parle. Et ça m'a beaucoup plus. 


Derrière chaque son n’y aurait t’il pas une histoire ? Un message subliminal que tu diffuses un engagement beaucoup plus profond ?  


Au départ c'était un terrain de jeu et c'est devenu un terrain d'expression.  Je ne fais pas la même musique sur Fillon que sur Taubira. C'est la musique qui apporte un angle, un point de vue. J'aime aussi laisser libre cours à l'interprétation. 

Ensuite si je moque ou j'utilise les politiques c'est évidement qu'il y a derrière un besoin d'engagement. Mon parti, ma religion c'est la musique. Je crois fermement que c'est l'universalité et le métissage qui nous sauvera. C'est ça mon message d'amour subliminal. 

© Olivier Laude

Tes influences au final ? Ce que tu as écouté et qui t’a fait dire "Ha ouais je vais pas faire ça du tout mais je veux faire de la musique ".

C'est difficile de faire l'étalage de tout ce qui m'a influencé. Les Beatles, Laurent Garnier, la compagnie créole, kraftwerk, Bowie soulwax, Patrick Sébastien... Je suis passionné de musique je peux en parler pendant des heures. Mais je n'ai aucune chapelle. Toutes les musiques se sont nourries les unes des autres. 


T’es un peu notre Marc Rebillet à nous, barré, déjanté, original t’as ton univers propre à toi, il y a une équipe avec toi  où vous faites un vote à main levé pour savoir quel politiciens vous avez mettre en scène ou t’es THE maestro follow or die hard ??



Déjà merci pour la comparaison avec Marc Rebillet. Je suis loin d'avoir son talent... Mais en dehors des lunettes et de la moustache nous avons peut être en commun le fait d'approcher différemment la musique, une nouvelle forme d'interaction et ce désir d'universalité (qui transpire chez lui) En revanche tu ne me verras jamais en slip sur scène (pour le bien tous). 

Sinon je suis tout seul à prendre des décisions. Mon projet est une dictature totale. En revanche, Olivier Laude qui réalise l'artwork, apporte une vision super importante. Son avis compte beaucoup pour moi.


En parlant d'Olivier Laude, avec tous ces beaux visuels Obama, Fillon, Taubira, Raffarin, Giscard d’Estaing, Tu pourrais dessiner ton portrait toi ? Qu’on clôture non sur une note mais sur une plume. 


Haha quelle horreur, voici mon superbe dessin.

© Bertrand Lacombe

On remercie Dombrance pour cette interview, on ne sait pas qui de l'IBOAT, Krakatoa, Le Rocher de Palmer ou encore La Rock School l'accueillera sur Bordeaux, mais une chose est sûre, on va l'écouter en boucle en soirée !



INFOS PRATIQUES :

Tous les visuels d'Olivier Laude

Facebook | Instagram | Youtube

(retrouvez-le également sur Spotify, mais avec les clips c'est encore mieux !)

Ses prochains passages

Océane Thomarat | 15/01/2020

57 vues