Le retour de Kodaline

En 2012 une vague folk venue d’Irlande déferlait sur les ondes. Kodaline en aura ému plus d’un.e avec des titres comme All I want ou encore Love like this. Le groupe dublinois est de retour avec un album live : Our Roots Run Deep. À l’occasion de sa sortie, le chanteur lead et compositeur Steve Garrigan nous a accordé un entretien.


Cet album est comme un panorama de votre carrière. Je propose qu’on fasse un petit tour dans l’avenue des souvenirs. Kodaline est apparu autour de 2011, mais avec le reste du groupe vous vous connaissiez et jouiez déjà ensemble depuis une bonne dizaine d'années.

Vous étiez dans quel état d’esprit à l’époque, c’était quoi vos ambitions ?

J’étais obsédé par la musique, composer, performer. Je me souviens d’avoir été incroyablement nerveux à la sortie de notre 1er EP en 2012, mais en même temps, je croyais vraiment en ces chansons. Je ne me doutais pas du tout que l'on continuerait à les jouer et à faire des tournées 10 ans plus tard. Je me sens très chanceux et plein de gratitude de pouvoir faire ce que je fais. Merci à tous celles et ceux qui nous ont soutenu en tant que groupe et ont écouté notre musique.

Qu'est-ce qui vous a lié avec les autres membres, personnellement ?

Nous avons grandi dans la mê


me ville et sommes allés dans la même école. On était amis avant de jouer ensemble, bizarrement on a créé des liens autour du skate. C'était très naturel, j'ai aimé la musique très jeune et j'ai commencé à écrire des chansons à 13 ans. Mark, Vinny et moi, on a commencé à faire de la musique ensemble pour s'amuser et on a toujours joué ensemble depuis.

Quelle a été la chose la plus dure à réaliser pour vous en tant que musiciens ?

Il n'y avait personne pour écouter nos démos et c'était très dur d'obtenir des dates de concerts mais on a eu de la chance et on a réalisé ce 1er EP en 2012, on est parti en tournée et on a toujours pu sortir notre musique depuis. Faire des tournées peut s'avérer très sur mais dans les jours difficiles j'essaye de me souvenir de la chance qu'on a de pouvoir faire ce métier.

Y a-t-il eu une chanson ou un album sur laquelle ou lequel il a été particulièrement difficile de travailler ?


Notre troisième album a été très difficile à faire. Je me souviens d'All I want sur notre premier album. C'est la chanson pour laquelle la plupart des gens nous connaissent. Ce morceau nous a pris pas mal de temps avant d'être terminé. Il y a eu 3 démos différentes avant d'arriver à une version dont on était contents.




C'est quoi ton meilleur souvenir de concert ?

Il y en a eu tellement mais si je devais en choisir un ce serait un concert « à domicile ». On a joué à Dublin en 2016, il y avait 38 000 personnes, c'était un gros sold out. À l'heure actuelle, c'est toujours le plus gros concert que l'on ait jamais joué.

Qu'est-ce que ça fait d'être de retour sur scène ?

C'est génial de tourner à nouveau. Honnêtement, j'étais assez nerveux au début, je suis devenu très anxieux. Je me demandais : « est-ce que je peux toujours faire ça ? » mais une fois calmé, ça a été génial !

Comment la période Covid vous a-t-elle affectée en tant qu'artiste ?

C'était une période dure mais avec du recul je crois que j’avais besoin d’une pause. On avait tourné et enregistré de la musique non-stop depuis 2012. Je n’aimerais pas revivre cette période cependant, ça c’est sûr.



Pourquoi un album live et pas studio?

On a toujours été de grands fans des albums live et ils se font rare de nos jours. L’idée était de donner aux gens le sentiment d’être à un concert de Kodaline, c’est pour ça que tu peux entendre la foule chanter si fort. Un album dénudé c’est quelque chose qu’on a toujours voulu faire et on est fier de ce que ça donne. Nous espérons que les gens l’aimeront autant qu’on a aimé le faire.

Qu’est ce qui a motivé le choix de la set list ?

La set list est faite de nos chansons préférées parmi celles que l’on a composées et enregistrées ces dernières années. Il y a aussi trois covers que l’on a déjà jouées quelques fois.

Peut-on s’attendre à un nouvel album live par la suite ?

J’espère pouvoir sortir un nouvel album l’an prochain, ça peut se produire ou peut-être pas mais il y aura définitivement un nouvel album à un moment donné.



Découvrir l'album Our Roots Run Deep

FacebookInstagramSite internet

 

Maeva Gourbeyre⎮02.11.2022