Les Vivre(s) de l’Art : L’Open Air de l’été bordelais, au 7e ciel et avec les étoiles !

Mis à jour : juin 23

Nous l’attendions avec impatience, le Domaine des possibles, centre d’art, rouvre ses portes demain mercredi 24, de 16h à 23h lors d’un grand feu de la Saint-Jean et d’un concert du groupe de funk bordelais Chelabôm. Kermesse pour enfants, théâtre, grillades, cinéma en plein air ou encore crémation symbolique, cette soirée de réouverture comblera petits et grands.


La réouverture du Centre d’Art : Le Domaine des possibles


Après plusieurs mois à l’arrêt, le jardin d’art aimant de la place Raulin retrouve sa magie et le centre d’art est prêt à nous accueillir une fois de plus. De nouvelles œuvres sont désormais à découvrir sous les platanes, là où la nature a repris ses droits. Les sculptures se mélangent aux fleurs, aux arbres fruitiers et aux légumes.


Pour ceux qui ne connaitraient pas encore le Domaine des possibles, il s’agit d’un centre artistique et culturel organisé autour de l’atelier de son directeur : Jean-François Buisson, à la place des anciens abattoirs des Vivres de la Marine. Ce projet mêlant réhabilitation d’un patrimoine historique et mise en avant de la création actuelle propose un lieu de vie composé d’ateliers d’artistes, d’une galerie, d’un jardin ouvert et d’une place publique réaménagée en « Open B’Art ».


© Vivres de l'art

Les artistes en résidence à découvrir


Ce grand retour est aussi l’occasion de découvrir le travail des artistes actuellement en résidence.


Ronan Charles, travaille les matériaux et notamment le marbre, présentant la confrontation entre l’ancien et le nouveau. Il s’inspire d’un monde référencé par l’histoire de l’art au format du consommateur.


Julie Grandjean, elle, crée du mobilier au style brut et industriel. Cette artiste mélange le bois et le métal pour en faire un duo d’exception, ce qui fait d’elle à la fois une ébéniste et une artiste.


Luc Billières axe son travail sur les corps célestes et l’espace pour réfléchir sur la création de la vie. Il reproduit cela par le biais de sculptures et de bas-reliefs. La question principale guidant son travail est : comment et pourquoi la matière agit et réagit ?


Enfin, Jean-François Buisson, aussi directeur des Vivre(s) de l’Art, sculpte des pièces monumentales et crée des décors ou mobiliers en métal. Son univers sombre et généreux voit éclore la vie, dans une volonté de réconciliation du temps et des sentiments.


© Boigontier

Un mot de Jean-François Buisson, directeur des lieux


Vivre de l'art au 7ème Ciel, c'est pour nous la possibilité de retrouver du plaisir à faire des expositions, se libérer et explorer tous les champs des possibles qui s'offrent à nous et qu'on souhaite partager avec le plus grand nombre, sous les platanes bienveillants de notre Open B'ART (Open Buisson Art).


La fête du feu de la Saint-Jean est une occasion pour nous de nous retrouver, brûler nos mauvais souvenirs et de se porter bonheur.


Cette réouverture est un moment fort de renouveau après la crise qu'on vient de traverser. On passe à autre chose et on se libère par le feu, symbole de la Saint-Jean. Au moment du solstice d'été, on se libère de toutes les scories du passé : on les brûle pour s'en libérer.


J'envisage le projet des Vivre(s) de l'Art comme une œuvre, l'œuvre de ma vie, toujours réinventée. Le projet est sans cesse renouvelé tel un phénix. Nous avions terminé l'été dernier avec les « Vivre(S) de l’art 6 pieds sous terre », on revient avec Vivre(s) au 7e Ciel.... Et quoi de mieux qu'un phénix pour monter au 7e Ciel ?


© Boigontier

Les événements à venir

- Mercredi 24 juin : réouverture des Vivre(s) de l’Art, de 16h à 23h

- Mercredis de juillet : théâtre d’improvisation, notamment avec la compagnie Enunseulmot

- Jeudis de juillet : afterwork artistique et musical dont une rencontre avec Ronan Charles

- Samedi 18 juillet : le collectif électronique, la Croix Jaune, solidaire pour les soignants

- Mardi 21 juillet : Fête de la musique


Mais aussi des après-midis pétanque, des fanfares et plein d’autres surprises !



Facebook - Twitter - Site internet

Clarisse Jaffro I 20.06.2020