« Loving In Stereo » : Jungle revient nous faire vibrer avec un troisième album

Le 13 août dernier, Jungle délivrait son dernier et troisième album intitulé « Loving In Stereo » sur le label Caiola Records. Pour ceux qui ne connaissent pas encore le duo britannique composé de Josh Lloyd-Watson et Tom McFarland, il est encore temps de découvrir et de savourer ce nouvel album dansant aux influences soul-funk des années 1970. A l’occasion de la sortie de ce nouvel opus, Feather a eu la chance de rencontrer la moitié du duo en discutant avec Josh !

© Anna Victoria
Nous n’avons pas forcément une manière récurrente de créer de la musique. Cependant, quand une musique naît, elle naît ! Cela n’a pas vraiment d’importance ce qui la fait ou qui la fait

Comment votre collaboration en tant que duo a-t-elle commencé ?

Josh : Nous avons déménagé l’un à côté de l’autre quand nous avions environ 10 ans. Nous sommes donc des amis de longue date ! On a grandi ensemble en faisant de la musique, c’est ce qui nous a amené à aujourd’hui !


Est-ce qu’en termes de création vous partagez tous deux les mêmes influences et les mêmes références ?

Je pense que l’on partage à peu près les mêmes influences musicales, mais en même temps on aime chacun des choses différentes. Par exemple, j’écoute beaucoup de choses diverses comme de la vieille musique mais aussi beaucoup de hip-hop. Je pense que l’on s’influence mutuellement.


Quel est votre processus de composition ?

Nous n’avons pas forcément une manière récurrente de créer de la musique. Cependant, quand une musique naît, elle naît ! Cela n’a pas vraiment d’importance ce qui la fait ou qui la fait. Quelques fois, Tom tente quelque chose et c’est la meilleure idée ou la meilleure chanson qui l’emporte !

Je pense que les chansons que nous avons faites avec eux sont un peu nées par hasard. Nous ne collaborons pas avec d’autres artistes pour utiliser leur réputation, c’est beaucoup plus une question de relations personnelles et de trouver des gens qui partagent les mêmes opinions sur la musique que nous.

En juillet dernier vous avez sorti votre dernier single « Truth » avant la sortie de l’album, quel est son message ?

“Truth” est une véritable chanson sur la confiance et sur trouver quelqu’un que l’on aime. C’est ça la vérité, vouloir se réveiller pour quelqu’un qui rend notre vie vivante en quelque sorte. L’histoire de cette chanson est sur le fait de faire suffisamment confiance à une personne et de tomber amoureux d’elle.


Votre troisième et dernier album est sorti en août dernier, quelle est son histoire ?

Cet album parle principalement de croissance spirituelle et d’amour. Le fait de chercher et de trouver sa paix intérieure et sa propre liberté. Voilà les thèmes principaux de cet album !


Sur cet album vous avez collaboré avec des artistes tels que Priya Ragu ou encore Bas, comment était-ce ?

Je pense que les chansons que nous avons faites avec eux sont un peu nées par hasard. Nous ne collaborons pas avec d’autres artistes pour utiliser leur réputation, c’est beaucoup plus une question de relations personnelles et de trouver des gens qui partagent les mêmes opinions sur la musique que nous. C’est une question de personnes, ce sont des gens adorables et si ces chansons sont nées c’est pour une raison bien précise. Elles n’étaient peut-être pas censées être des chansons de Jungle à l’origine, mais elles se sont avérées agréables et bonnes, c’est pour cela que ça a fonctionné dans le contexte du reste de l’album.


Nous essayons d'imaginer le monde quand nous faisons de la musique, et cela influence les visuels

C'est la première fois que vous travaillez avec d'autres chanteurs, quel serait le featuring de vos rêves ?

Si je pouvais choisir mort ou vivant, je dirais probablement John Lennon, ou quelqu'un comme George Harrison.


La danse est toujours au cœur de vos créations. Lorsque vous créez votre musique, avez-vous toujours en tête l'aspect chorégraphique ?

C’est très souvent après, mais les idées pour les clips peuvent venir bien avant la création de la musique. Certaines idées pour ces vidéos ont en quelque sorte pris place pendant et autour de la création de la musique. C’est une sorte de processus simultané. Nous essayons d'imaginer le monde quand nous faisons de la musique, et cela influence les visuels. Aussi, les visuels sont ce qu'ils sont, ils se transforment en quelque sorte quand on les fait : on peut imaginer un monde où les clips ont une certaine esthétique ou un certain look et quand on les réalise dans la vraie vie, ils peuvent être très différents. Il s'agit d'accepter ce qui s'est passé, d'une certaine manière.


Quelle est votre chanson préférée sur l'album et pourquoi ?

Ma chanson préférée de l’album est « No Rules ». J'aime beaucoup cette chanson parce qu'elle ressemble beaucoup à un beat instrumental que j'ai fait. Elle n'essaie pas d'être une chanson, elle vit sa propre vie, et j'aime cette liberté !

On a également une tournée américaine avant ça en octobre, et des festivals de prévus pour l’été prochain. Il est probable qu'il y en aura d'autres, mais pour l’instant voilà ce qui est prévu pour nous !

Avez-vous une anecdote particulière à partager avec nous à propos de l'album ?

« Keep Moving » était une chanson intéressante à faire parce qu’elle était piégée dans une autre chanson, comme un moustique dans l'ambre. Il y avait une très bonne chanson à l'intérieur, mais elle n'était pas dans la bonne production. Nous avons donc passé beaucoup de temps à créer une version de 25 minutes du titre, une version donc très longue avec de nombreux styles différents, et c'est grâce à ce processus que nous avons pu trouver la version finale de « Keep Moving ».


Quelle est la suite pour vous ?

Nous allons venir à Paris afin de performer au Zénith, et nous avons une tournée complète en Europe qui commencera en janvier 2022. On a également une tournée américaine avant ça en octobre, et des festivals de prévus pour l’été prochain. Il est probable qu'il y en aura d'autres, mais pour l’instant voilà ce qui est prévu pour nous !

© George Day

Aurais-tu un artiste à nous recommander ?

J’aime beaucoup Knxwledge, c’est un beatmaker hip-hop californien que j’écoute beaucoup ! Oh regarde, j’ai trouvé un petit insecte sur mon bureau, il est minuscule !


Un mot pour conclure l’interview ?

J’ai trouvé un insecte minuscule sur mon bureau, voilà le mot de la fin (haha) !


Encore un grand merci à Josh pour son temps et n’hésitez pas à streamer leur nouvel album !


FacebookInstagramStreamer l’album

03.09.2021 ⎮ Mélina Grégoire