Peaches & Witches : un projet féminin et ambitieux qui bouscule la scène musicale indépendante

Mis à jour : sept. 11

Si vous avez assisté au live de Cléa Vincent au Jardin l’Ephémère à Bègles, vous êtes tout aussi curieux que nous de découvrir l’équipe et le message derrière cette soirée tout en douceur, en diversité et en découverte. 

C’est le projet Peaches & Witches qui, du 25 au 28 août, a oeuvré dans son laboratoire de création musicale non-mixte, afin d’offrir aux professionnelles et au public, une expérience unique. Participant à l’essor d’une scène mixte paritaire, Peaches & Witches est un projet qui souhaite valoriser la présence des artistes femmes au sein des musiques actuelles. Créer un espace d’échange et de création afin de lutter contre les discriminations sexistes, voilà leur projet, une mission aujourd’hui nécessaire dans une industrie sexiste où les femmes s’insurgent courageusement. 


En effet, c’est 80% des femmes de l’industrie musicale qui affirment avoir déjà été victime de sexisme au travail selon une étude menée par le College of Music of Berklee et Women in Music en 2019. Un chiffre alarmant parmis tant d’autre, puisque selon le rapport du HCE (Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes), en 2016, seulement 10% des scènes de musique actuelles étaient dirigées par des femmes. Il est donc impératif d’élargir la place et l’influence des femmes dans tous les domaines de l’industrie culturelle afin de leur donner une voix et des opportunités équitables. 

© Jessica Calvo

Peaches & Witches est un projet qui non seulement enrichit le paysage culturel de la ville de Bordeaux, mais qui fortifie également cette lutte pour l’égalité et la représentation des femmes en provoquant des discussions et des rencontres au sein des communautés qui portent ce combat. Dans le monde entier, on observe une mobilisation importante et la création de plus en plus de structures dirigées par des femmes. L’objectif étant de monter des structures qui accompagnent et soutiennent les femmes dans leurs parcours artistiques et d’encourager musiciennes, techniciennes, auteures et interprètes à s’imposer sur de nouvelles scènes bienveillantes et novatrices. 


C’est entre les murs du Krakatoa qu’ont résonné les échos de créativité des bassistes, batteuses, compositrices, chanteuses, guitaristes et artistes, réunies pour former une seule et une voix portée par des destins pluriels. Une résidence documenté par Pazapas Records et qui a provoqué la créations de morceaux singuliers et d’échanges enrichissants, tant humains que musicaux

Au Canada, c’est le festival Venus Fest qui dans la même démarche, cherche à offrir une nouvelle expérience aux artistes, une expérience portée par la tolérance et l’inclusion. On retrouve également les labels Amateur Pop Inc., Bikini Kill Records, Femme Culture, Trans Trenderz, Never Normal Records et bien d’autre, qui sont tout comme Peaches & Witches, des projets portés par des femmes et qui à travers leur activité, bouleverse les prédispositions d’un monde professionnel et intellectuel arriéré. 


Mais Peaches & Witches a plus d’un tour dans son sac, puisque c’est un projet porté par trois autres structures innovantes : le label indépendant Pazapas Records, l’association et le fanzine Tribal Traquenard et Miaou Records.

Ces trois piliers qui soutiennent l’innovation ambitieuse de Peaches & Witches, sont tous ancrés dans la scène culturelle indépendante de Bordeaux et la représentent avec aplomb. 


Pazapas Records est un label indépendant créé en 2017 par Blondine Morisson, membre de Tribal Traquenard. Le label prend ses racines d’une émission de radio datant de 2005, un projet qui se transforme petit à petit en label ayant pour ambition de produire localement, intelligemment et indépendamment. 

© Jessica Calvo

S’en suit la naissance de Tribal Traquenard, une structure événementiel qui permet au label de promouvoir ses artistes tel que le groupe de pop prometteur, Sahara. Mais la structure, succursale du label, nous fait également découvrir et apprécier de nombreux artistes de la scène indépendante locale qu’ils associent toujours à des artistes venus d’ailleurs tel que le duo folk Queen of the Meadow, La CHICA, une artiste franco-venezuelienne basée à Paris, Jesca Hoop ou encore le fameux Obsimo. Leurs programmations et événements sont un trésor pour les amateurs de pop psyché, de punk, de folk et de soirée cosmopolite où l’on se sent comme à la maison. 


Autre label indépendant bordelais également grand soutien de Peaches & Witches, c’est Miaou Records, créé par Hélène Larrouturou. Feather a d’ailleurs écrit sur le prochain événement du label, le très attendu Miahoop! Festival. Un événement à la programmation pluridisciplinaire qui se donne pour mission de valoriser la richesse du patrimoine culturel local ainsi que les projets étudiants


Si vous êtes tout aussi enthousiaste que nous face aux actions culturelles et engagées de Pazapas Records et Tribal Traquenard, on vous invite à les suivre de très près sur tous leurs réseaux sociaux et à partager ces projets dont le féminisme et le monde artistique a besoin pour évoluer, grandir et se réinventer. Nous espérons que Peaches & Witches est l’arbre derrière lequel se dévoile une forêt de réalisations, de structures et de femmes ambitieuses, comme celle qui composent l’équipe de ces projets :  Blondine Morisson, Ludivine, Mélodie, Agathe et Ludivine Martin. Des femmes inspirées et inspirantes qui construisent avec les outils d’aujourd’hui, le monde de demain. 

© Jessica Calvo

Louise Naudot I 10.09.2020

© Jessica Calvo

© Jane Doe