Le Castor et sa poésie LGBTQIAP+

Mis à jour : janv. 17

Le magazine annuel féministe partage 52 pages de jolis mots. Le Castor est conçu par et pour les personnes LGBTQIAP+. La deuxième édition est en vente depuis le 1er décembre 2020.

© Rita Renoir I Le Castor

Dessins, photographies, écrits poétiques, montages... Et autant de manières diverses de bousculer les codes. À mi-chemin entre la revue et le fanzine, le média sait comment toucher ses lecteur.ice.s.

Durant 52 pages hautes en couleur, les artistes et les lecteur.ice.s se rencontrent. Ces pages sont un réel espace de discussion. Le Castor a vu le jour sur Internet en 2014. Son objectif principal est de combler le manque de médias print destinés au public queer, mais aussi, et surtout, de partager les cultures LGBTQIAP+. Alors que le premier numéro de la version print du Castor rassemblait 5 ans de créativité et d’engagement, cette nouvelle édition apporte une touche d’inédite au projet.

© Sophie Imren I Le Castor

Le doux clin d’œil à Simone de Beauvoir est chargé de sens. Les poèmes sont entièrement rédigés en écriture inclusive. Là encore, ce critère montre la volonté de la revue à encourager le changement des mentalités sur l’égalité homme/femme, même à travers le langage.

Les 32 participant.e.s de cette deuxième édition œuvrent tou.te.s pour soutenir leur communauté. Eux-mêmes non-binaires, queer, ou encore transgenres, Le Castor est écrit par et pour des personnes de la communauté LGBTQIAP+. Et pour rassembler des âmes aux mêmes envies, rien de plus simple qu’un appel à participer sur les réseaux sociaux.

Le Castor éduque également sur un sujet qui peut être encore incompris par certain.e.s, Dans une interview pour Friction Magazine, Amélie, la fondatrice du Castor, s’est confiée sur la sortie de ce deuxième numéro.

Les 32 artistes qui ont participé à cette deuxième édition. © Le Castor
« Si la chanson est un genre populaire, la poésie a toujours été la mal-aimée. Il y a cette vieille conception erronée et tenace, qui fait que de nombreuses personnes perçoivent la poésie comme une chose parfaitement étrangère à la vie réelle, tenue pour une espèce de luxe. Mais la poésie offre une liberté incroyable pour communiquer autour de nos expériences, pour exprimer nos révoltes et nos aspirations »

La visibilité des projets comme Le Castor est le meilleur remède face à ces situations. En plus, aucune publicité ne viendra déranger votre lecture. Le magazine féministe militant favorise la qualité. Pour compenser, Le Castor vit grâce aux stands tenus lors des concerts, expositions, festivals, et à leur boutique en ligne.

Et si vous vous sentez en phase avec les valeurs du Castor et que vous avez la fibre artistique, le projet participatif accueille les femmes et/ou les personnes LGBTQIAP+ ! Mais vous pouvez aussi commencer par lire le deuxième numéro...


Infos pratiques :

Tarif : 15 euros

Où acheter le magazine ? Paris : les librairies Parallèles et Violette and Co - Rennes : la boutique Vacarme - en ligne (prévoir les coûts d’envoi supplémentaires)

Le Castor - Instagram - Facebook

Nolwenn Le Deuc I 15.01.21

0 commentaire